> Enjeux it > Windows 10 gagne en vitesse, mais a toujours besoin de correctifs

Windows 10 gagne en vitesse, mais a toujours besoin de correctifs

Enjeux it - Par Adam Smith - Publié le 13 mai 2016

Depuis sa sortie il y a plus d’un mois et 75 millions de périphériques plus tard.

Windows 10 gagne en vitesse, mais a toujours besoin de correctifs

Windows 10 dépasse déjà son prédécesseur Windows 8. Combien de temps avant que ce nouvel OS ait un impact sur votre entreprise ? Passons en revue les avantages et les inconvénients de Windows 10.

Les plus :

• Bien plus rapide

• Très stable

• Fonctionne sur le matériel Windows 7 existant Concernant l'expérience utilisateur, Windows 10 a trouvé un bel équilibre entre le clavier et le tactile sur plusieurs périphériques et pourrait même convaincre les utilisateurs qui étaient passés sous Mac OS X ces dernières années. Cela peut sans doute offrir au service informatique une occasion de faire des économies : un système d'exploitation plus rapide, plus stable et plus facile à utiliser qui fonctionne sur l'ancien matériel. Les départements IT pourront retarder les achats de nouveau matériel, tout en garantissant la productivité et la satisfaction de leurs utilisateurs finaux.

Les moins :

• Problèmes de confidentialité

• Problèmes de partage en Wifi et en peer-to-peer

• Utilisation des Advertising IDs (identifiant publicitaire) pour reconnaître la machine sous Windows 10

• Cortana stocke des analyses personnelles et comportementales dans le Cloud

Un flux continu de correctifs reste nécessaire 

L'un des problèmes que Windows 10 ne résout pas est le besoin d'un flux continu de correctifs et de mises à jour. Quel que soit le type de mise à jour que vous utilisez (basique, basique business ou service à long terme), vous aurez plus que jamais besoin d'un processus automatisé pour distribuer le nouveau code à intervalle régulier. Mais ce n'est pas ce que Microsoft avait prévu. Je pense qu'il y avait deux camps parmi les ingénieurs Microsoft quand cette nouvelle cadence de mise à jour a été discutée. Le camp des « anciens », favorable au modèle serveur/postes de travail a probablement privilégié l'argument que Microsoft devait avancer avec précaution et tirer parti des leçons essentielles apprises au cours d'années de mises à jour. Cependant le clan des « nouveaux » et du tout mobile a sans doute encouragé des mises à jour plus rapides, correspondant aux attentes des clients. Il semble que les « nouveaux » aient gagné : Microsoft a annoncé que tous les utilisateurs seraient forcés à accepter ses mises à jour, y compris pour tous les pilotes. Je sais que les utilisateurs du modèle serveur/postes de travail se disent sûrement « On verra dans quelques mois où l’on en est. ».

En fait, on est aujourd'hui à un stade où il faut connaître la vérité sur les mises à jour. Il est tout simplement impossible de forcer les mises à jour. Microsoft a tenté l'expérience avec son Programme Insider, en créant une boucle continue d'écrans bleus avec un pilote vidéo. Les pilotes sont désormais facultatifs mais l'option par défaut est la réception de mises à jour en continu. Vous pouvez cependant désactiver les mises à jour et les gérer indépendamment. Microsoft a été forcé de procéder de la sorte pour sa propre gestion des systèmes et, par conséquent, a autorisé d'autres outils de gestion des systèmes à gérer les correctifs et mises à jour.

Microsoft a commencé à diffuser des correctifs pour Windows 10, dont certains sont assez volumineux. Comme la version 10 est la plus récente version de Windows, vous devez vous habituer aux gros fichiers, car un grand nombre de ces mises à jour et correctifs sont cumulatifs. Cette expérience précoce de Windows 10 permet au moins de dégager une tendance : Microsoft cède du terrain face aux besoins des clients et commence à partager également ses notes sur les correctifs, mais seulement avec les entreprises. Quelque part, les fidèles du modèle serveur/postes de travail doivent se dire « On vous l'avait bien dit ! ».

Le processus réel de mise à jour est à mi-chemin entre les besoins de la mobilité et ceux du modèle serveur/ postes de travail. Oui, ce nouveau rythme va permettre à ceux qui le souhaitent d'aller plus vite. Non, les entreprises ne pourront pas simplement se brancher sur les tuyaux Microsoft pour récupérer tout ce que Redmond diffuse. Seule la version standard a été testée pour le moment ; il faudra voir les problèmes qui surgissent quand la version avancée pour Business sera disponible plus tard cette année. Lors d'une réunion de groupe récente, les clients ont identifié les facteurs qui les conduisent à choisir Windows 10 :

 • Être à la pointe de la technique pour leurs étudiants à l'Université

 • Résoudre certains problèmes d'utilisation de Windows 8.1

 • Accélérer l'adoption des tablettes et autres écrans tactiles

 • Tester les futurs déploiements

En conclusion, Windows 10 est un très bon système d'exploitation et il va permettre de booster l’industrie grâce à l'expérience cohérente qu'il offre sur tous les périphériques. Mais surtout, le plus gros changement qu'il va induire pour le service informatique est lié à la façon dont les éditeurs diffusent les logiciels, et à la manière dont les entreprises et les individus les consomment.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les enjeux de l’authentification forte pour la sécurité du SI

Les enjeux de l’authentification forte pour la sécurité du SI

La mobilité, la consumérisation et le BYOD impliquent de nouveaux défis de sécurité pour les directions IT. Découvrez comment sécuriser les accès aux applications et aux données quelles que soient les situations de mobilité des collaborateurs.

Enjeux it - Par Adam Smith - Publié le 13 mai 2016