> Tech > 2. Planification

2. Planification

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Planifiez soigneusement le déploiement de votre cluster. Une mise en oeuvre mal préparée peut être source de fonctionnement irrégulier et d’augmentation des temps d’arrêt, au lieu de l’optimisation escomptée en termes de disponibilité. Lors de la planification, prenez en compte les spécifications matérielles, la configuration des noeuds et les limitations

de la gestion de mémoire du clustering Exchange.

Spécifications du matériel. Tous les composants matériels que vous utilisez dans un cluster Windows 2000 (par ex., lecteurs de disque, contrôleurs d’ensembles de disques) doivent figurer dans la liste de compatibilité matérielle (HCL – http://www.microsoft.com/whdc/hcl/default.mspx) publiée par Microsoft. Pour les clusters Windows 2003, consultez le catalogue Windows (http://www.microsoft.com/windows/catalog/ server), qui remplace la liste HCL. Si vous mettez en oeuvre du matériel ne figurant pas dans la liste HCL ou dans le catalogue Windows, Microsoft n’assurera pas le support de votre configuration. La liste HCL vous permet d’afficher les périphériques par catégorie, comme l’illustre la figure 1. Il en va de même pour le catalogue Windows.

Configuration des noeuds. Au sein d’un cluster, configurez à l’identique chaque noeud pouvant héberger un serveur EVS et utilisez les mêmes spécifications de mémoire, de disques, de processeur, etc. Bien que la division Operations and Technology Group (OTG) de Microsoft ait mis en oeuvre des clusters avec des noeuds membres présentant des configurations matérielles distinctes, je conseille d’utiliser des configurations de noeud identiques au sein d’un cluster. L’utilisation des clusters est un processus complexe et l’introduction de noeuds avec des spécifications matérielles différentes ajoute encore à la complexité de l’ensemble pour l’outil Cluster Administrator. De même, cela peut aboutir à des niveaux de performances disparates lorsque les serveurs EVS passent d’un noeud à un autre (si vous devez créer des clusters avec des configurations matérielles hétérogènes, consultez l’article « Troubleshooter: Building Exchange Clusters with Nodes on Differing Types of Hardware », www.itpro.fr Club Abonnés). L’article Microsoft intitulé « The Microsoft Support Policy for Server Clusters and the Hardware Compatibility List » (http://support.microsoft. com/?kbid=309395) décrit la stratégie de support de la société de Redmond pour le matériel employé dans les clusters et certains fabricants proposent des solutions de cluster clé en main bénéficiant de la certification et du support de Microsoft, avec des composants matériels standard.

Limitations de la gestion de la mémoire du clustering. Les clusters actif/actif sur les premiers déploiements Exchange 2000 ont été confrontés à des problèmes de mémoire virtuelle. La version commerciale d’Exchange 2000 prend en charge un maximum de 1 000 connexions par noeud, Exchange 2000 Service Pack 1 (SP1) en supporte au maximum 1 500 et le SP2 autorise jusqu’à 1 900 connexions, ce qui est également le cas d’Exchange 2003. (Cette limitation s’applique aux clusters fonctionnant sous Windows Server 2003 ou Windows 2000.) Toutefois, Microsoft conseille le modèle actif/passif pour les clusters Exchange 2003 et Exchange 2000. Cette solution ne présente pas les mêmes contraintes que les clusters actif/actif en termes de connexions. En effet, avec la solution actif/passif, la fragmentation de la mémoire virtuelle n’est pas aussi problématique car les serveurs EVS sont toujours à même de démarrer sur un noeud passif.

Dans Exchange 2003, la fonctionnalité intégrée à l’outil ESM met en oeuvre les directives de clustering actif/passif sur les clusters présentant plus de deux noeuds : vous pouvez créer (N-1) serveurs EVS, où N représente le nombre de noeuds du cluster. ESM vous empêche de créer un nombre de serveurs EVS supérieur ou égal au nombre de noeuds existants. Vous devez néanmoins continuer de surveiller la fragmentation de la mémoire sur les clusters actif/passif (et les serveurs autonomes) desservant un nombre élevé d’utilisateurs. L’article Microsoft « XADM: Monitoring for Exchange 2000 Memory Fragmentation » (http://support.microsoft.com/?kbid=296073) explique comment configurer l’Analyseur de performances (Performance Monitor) afin de surveiller l’utilisation de la mémoire virtuelle. Pour plus d’informations sur la planification des clusters Exchange 2003, consultez l’article « Planning an Exchange 2003 Messaging System » (http:// www.microsoft.com/dowloads/details.aspx? familyid=9fc32 60-787c-4567-bb71-908b8f2n980d).

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010