> Tech > 2. WDSc V5 est l’établi du nouveau développeur iSeries

2. WDSc V5 est l’établi du nouveau développeur iSeries

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Consciente du besoin d'une nouvelle génération d'outils de développement permettant aux développeurs d'exploiter au mieux WAS et WAS Express, IBM a créé la famille d'outils de développement WebSphere Studio. La plate-forme WebSphere Studio de base est la version commercialisée d'IBM de la plate-forme Eclipse open-source. IBM ajoute divers plug-ins au-dessus

2. WDSc V5 est l’établi du nouveau développeur iSeries

d’Eclipse pour créer les produits
WebSphere Studio. WSSD (WebSphere
Studio Site Developer) a des plug-ins
pour le développement Java, HTML,
servlet et JSP. Et pour ces plug-ins,
WSAD (WebSphere Studio Application
Developer) offre le support pour le développement
EJB.
IBM Rochester a ensuite ajouté des
plug-ins spécifiques à  l’iSeries au produit
WSSD pour créer WDSc
(WebSphere Development Studio
Client) – un workbench entièrement
nouveau pour le développement
iSeries. WDSc inclut les éditeurs LPEX
et CODE pour le coding en RPG et
Cobol (il n’y a plus de SEU) ainsi qu’un
éditeur Java plug-in de première classe.
WDSc offre aussi d’autres fonctions
telles que le Database Explorer pour
développer des applications SQL et le
RSE (Remote System Explorer) pour
travailler avec des objets dans les bibliothèques
OS/400 et avec des fichiers
dans l’IFS (integrated file system). En
outre, WDSc V5 est intégré à  l’ensemble
d’outils de développement
OS/400 avec des licences pour stations
de travail illimitées. Peut-être que la
seule faiblesse de WDSc est la nécessité
d’un PC avec un giga-octet de mémoire
et au moins un processeur
Pentium II.
Pour aider au développement d’applications
JE22, WDSc contient davantage
de wizards qu’on ne pourrait en
trouver à  l’école Hogwart, de Harry
Potter. Par exemple, les wizards XML et
Web Services génèrent la plupart des
composants nécessaires pour utiliser
ces technologies dans votre application
(y compris le code de test). WDSc
contient aussi un ensemble de wizards
Struts – Struts étant l’architecture standard
de facto pour les applications
Web.
Une fois l’application Web codée,
vous pouvez la tester directement à 
l’intérieur de WDSc en utilisant l’environnement
de test WAS Express. A partir
de WDSc, vous pouvez aussi déployer
votre application et la tester
vis-à -vis d’une instance distante de
WAS Express (la machine distante nécessite
l’installation et la configuration
de l’Agent Controller qui est intégré à 
WAS Express). A noter que le fait d’installer
l’Agent Controller vous permet
aussi d’administrer WAS Express directement
à  partir des GUI dans WDSc.
WDSc possède tellement de fonctions
intéressantes qu’il ne m’est pas
possible de les couvrir toutes ici. Mais
je détache deux de mes préférées : CVS
(Concurrent Versioning System) et Ant
integration. CVS est un package de
contrôle source open-source et Ant est
une fonction « build » open-source utilisée
largement pour la compilation
Java et comme utilitaire de déploiement.
Toutes les applications à  base de
composants développées par une
équipe de codeurs ont besoin d’un outil
de contrôle source.
Avec la gamme WebSphere Studio,
IBM a créé un mécanisme plug-in qui
vous permet de vous brancher dans
votre package de contrôle source favori.
Mais, compte tenu de l’importance
du contrôle source, WDSc est livré
avec un plug-in CVS. Certains
fournisseurs de produits de gestion du
changement iSeries commencent aussi
à  offrir ou à  développer des plug-ins
WebSphere Studio (comme Turnover
for WebSphere Studio de SoftLanding
System, Affiniti d’Aldon).
WDSc automatise les compilations
et, comme je l’ai déjà  dit, il possède des
fonctions de déploiement. Mais la plupart
des sites ont leurs propres besoins
en matière de compilation et de déploiement.
Et c’est là  que Ant entre en
jeu.
Ant utilise un script XML pour piloter
non seulement les compilations et
le déploiement personnalisés, mais
aussi diverses autres choses (par
exemple, un tag XML permettant de
scruter et de remplacer sur le source).
En d’autres termes, Ant est le moyen
détourné de faire tout ce que l’on veut
à  partir de WDSc. WDSc a une fenêtre
pop-up Ant à  partir de laquelle on peut
lancer les scripts Ant et une fenêtre de
console Ant pour juger des résultats de
l’exécution.

Téléchargez cette ressource

Guide de réponse aux incidents de cybersécurité

Guide de réponse aux incidents de cybersécurité

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) propose un guide complet pour mettre en place un plan de réponse aux incidents de cybersécurité, nous en avons extrait et détaillé les points essentiels dans ce guide. Découvrez les 6 étapes clés d'un plan de réponse efficace aux incidents de cybersécurité.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010