> Tech > 4.2 Source des mises à  jour et serveur proxy / 4.3 Planification de la synchronisation

4.2 Source des mises à  jour et serveur proxy / 4.3 Planification de la synchronisation

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

4.2 Source des mises à jour et serveur proxy
En vous rendant dans Source des mises à jour et serveur proxy vous pouvez choisir de modifier la source des vos mises à jour c'est à dire soit Microsoft Update ou un serveur amont. Ceci n'était pas possible avec la

4.2 Source des mises à  jour et serveur proxy / 4.3 Planification de la synchronisation

version 2 de WSUS sans réinstallation préalable. Voir Figure 57. Concernant les serveurs avals nous allons retrouver deux cas de figures:

• Serveurs avals en mode autonome: c’est la configuration de serveur que vous allez utiliser dans une structure hiérarchisée comportant un siège social et des succursales. Pour cela, il suffit de configurer comme source de mises à jour un serveur amont. Dans ce cas, le serveur aval dispose de sa propre base de groupe d’ordinateurs. Il n’y a aucun lien avec le serveur amont à ce niveau là.

Le serveur aval autonome n’est pas libre de choisir la liste des produits et classification qui l’intéresse; il dépend pour cela de son serveur amont. D’ailleurs, si vous vous rendez dans les options afin de les modifier, un message indique: "Ce serveur est configuré pour être synchronisé à partir d’un serveur WSUS en amont. Les produits et les classifications peuvent uniquement être configurés sur le serveur en amont". En revanche, une nouveauté de la version 3 de WSUS, est la possibilité de sélectionner les langues que l’on souhaite télécharger sur le serveur aval autonome.

Ainsi, on peut imaginer une multinationale dont le siège social se trouve à Paris, muni d’un serveur WSUS téléchargeant les mises à jour avec les langues Françaises, Allemandes et Anglaises. Cette entreprise possède des succursales à Londres et Munich, et bien, on pourra choisir que les serveurs WSUS locaux ne prennent en compte que leur langue respective. Concernant les mises à jour, vous êtes libres de les approuver ou non et de les installer à votre guise. Voir Figure 58.

• Serveurs avals en mode réplica : dans ce cas de figure, il s’agit d’une copie conforme du serveur amont. En effet, ici l’ensemble des options de configuration (produits et classification), approbation des mises à jour ainsi que les groupes d’ordinateurs seront répliqués. A noter que seul les noms des groupes sont répliqués et non la liste des ordinateurs présents à l’intérieur.

Si vous tentez de modifier certaines options, vous pourrez voir le message suivant s’afficher : "Les options sont désactivées, car ce serveur est un serveur réplica". Vous ne pouvez pas contrôler l’approbation des mises à jour au niveau d’un serveur aval en mode réplica. Ce type de configuration est mis en place dans des gros sites afin de répartir les ordinateurs sur 2 ou plusieurs serveurs WSUS par exemple. Voir Figure 59.

Encore une nouveauté de WSUS 3 concernant ces modèles de déploiement est sa possibilité de changer de statut sans réinstallation. C’est à dire qu’un serveur aval peut être défini en tant que serveur autonome ou réplica et inversement sans réinstaller pour autant le logiciel. Ce qui n’était pas le cas dans les versions antérieures. De même, il peut passer de serveur hiérarchisé en serveur indépendant en modifiant simplement les options de source.

4.3 Planification de la synchronisation
Une autre nouveauté qui s’applique aussi bien au niveau des serveurs indépendants que des serveurs avals est la configuration avancée de la réplication. Voir Figure 60. Contrairement aux éditions précédentes, il est dorénavant possible de planifier une synchronisation plusieurs fois par jour. En effet, avec WSUS, vous étiez limités à 1 fois par jour, soit toutes les 24 heures. Maintenant vous avez un maximum de 24 fois par jour soit 1 fois par heure.

Alors bien évidemment, ceci n’est peut être pas très utilisé de se synchroniser toutes les heures, mais on peut imaginer que ceci peut être pratique pour les sites distants afin d’éviter en cas d’erreur de connexion d’attendre 24h avant de recommencer. Cela permet surtout de réduire les délais de réplication en cas d’approbation de mises à jour importantes ou de rajout de produits… Voir Figure 61.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010