> Mobilité > 4 conseils pour un modèle de travail hybride durable

4 conseils pour un modèle de travail hybride durable

Mobilité - Par Sabine Terrey - Publié le 01 août 2022
email

Comment concilier travail à domicile et travail au bureau ? Voici 4 pistes livrées par Wildix à suivre de près …

4 conseils pour un modèle de travail hybride durable

Si le télétravail est un élément de la vie en entreprise, ce n’est pas la seule manière de travailler. Les réunions en personne dans un bureau physique sont bénéfiques et l’interaction entre collaborateurs aussi.

Voici 4 axes pour un modèle de travail sain et fluide.

N° 1 : Définir des règles claires

Si l’entreprise est une entreprise hybride, les employés savent probablement déjà qu’ils peuvent travailler à domicile. Mais, à quelle fréquence ? Quels jours ? Quelle est la procédure à suivre ?

Les employés doivent connaître le « comment » et la « fréquence » de l’option de télétravail de l’entreprise. Il est essentiel de définir les exigences et les procédures dès le départ.

N°2 – Offrir de la flexibilité

Il faut des limites à la fréquence à laquelle les employés peuvent travailler à domicile. L’attrait du travail hybride réside dans le fait qu’il n’oblige pas les employés à travailler d’une manière fixe.

Les maladies, les rendez-vous imprévus, les accidents domestiques et autres problèmes peuvent survenir et amener les employés à devoir rester à la maison.

Pour une politique de travail hybride efficace, il faut donner au personnel la possibilité de travailler à distance selon les besoins, en plus du programme de travail à domicile établi : ainsi fournir une réserve de jours supplémentaires de travail à domicile, et accorder des jours supplémentaires à distance sur demande, en indiquant les circonstances dans lesquelles ces demandes peuvent être refusées.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

N° 3 – Le confort : une priorité

L’objectif d’un lieu de travail hybride est d’accroître la satisfaction des employés, sans mode de travail compliqué.

Il faut un modèle de travail à domicile en fonction du confort des employés : les jours de télétravail doivent être personnalisés en fonction des besoins.

Le travail à distance est possible et encouragé, par la technologie et par la procédure. Les managers doivent faire en sorte que toute procédure de demande de jours de travail à distance soit simple à suivre.

Toute technologie permettant le travail à distance (outils de chat, téléphones VoIP ou plateformes de vidéoconférence) doit être facile à utiliser, sans avoir à se connecter à un VPN.

 

N° 4 – Resté connecté

La communication est fluidifiée : permettre aux employés distants et présents sur le lieu de travail de coopérer et communiquer de manière transparente, et les aider à se sentir connectés les uns aux autres et non pas déconnectés, voire isolés.

Une politique intelligente et une technologie efficace sont fondamentales : la plateforme doit pouvoir les mettre en contact les uns avec les autres rapidement et facilement.

Faire au mieux pour que les personnes éloignées du bureau hybride restent dans le coup (réunions, groupe de discussion virtuelles…).

 

Une politique de travail hybride humaine et centrée sur l’employé ne peut se faire sans technologie. La technologie doit appliquer ces politiques, ainsi une plateforme facile à déployer et à étendre, dotée de fonctionnalités qui permettent de se connecter en un clin d’œil est essentielle.

Mobilité - Par Sabine Terrey - Publié le 01 août 2022