> Tech > 4 Windows Server Failover Clustering

4 Windows Server Failover Clustering

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

La fonctionnalité de mise en cluster disponible sous Windows Server 2008 a été rebaptisée par rapport aux anciennes versions. Elle ne s’appelle plus « MSCS » ni « Windows Server 2003 clustering services » mais « Windows Server Failover Clustering ».
Cette nouvelle implémentation des services de clustering supporte

jusqu’à 16 noeuds sur un serveur équipé d’une architecture x64 (les architectures x86 et Itanium restent limitées à 8 noeuds). L’assistant de configuration d’un nouveau cluster distingue quatre types d’implémentations :

1) Node Majority Quorum Configuration : Cluster avec quorum à jeu de majorité ou quorum MNS (pour Majority Node Set). Ce type de cluster reste en ligne tant qu’une majorité des noeuds le composant est opérationnelle. Ainsi, un cluster à 4 noeuds fonctionne tant que 3 noeuds sur 4 sont opérationnels (si un deuxième noeud tombe en panne, la majorité n’est plus atteinte et le service tombe).
2) Node and Disk Majority Quorum Configuration: Cette configuration est proche de la précédente. La seule différence est l’ajout d’un témoin (un disque partagé de type NAS ou SAN) qui agira comme un noeud dans le calcul de la majorité. Cette configuration augmente le niveau de tolérance aux pannes. En effet, un cluster à 4 noeuds restera en ligne tant que 2 des noeuds (plus le disque partagé) seront fonctionnels.
3) Node and File Share Majority Quorum Configuration: Cette configuration utilise un partage de fichiers en tant que témoin. Hormis cela, elle est identique à la précédente.
4) No Majority (Disk Only) Quorum Configuration : Cette configuration utilise un quorum partagé (c’est-à-dire stocké sur un support de stockage de type NAS ou SAN). Cette implémentation est la seule où le quorum n’est pas répliqué localement sur l’ensemble des noeuds ! Ce type de configuration n’implémente pas le principe de la majorité (un cluster à 4 noeuds reste fonctionnel tant qu’au moins un noeud est actif). Malheureusement ce système induit une unicité des données (si le support partagé est corrompu, le cluster est perdu !) et il devrait être de moins en moins utilisé dans les années à venir.
La figure 1 représente un cluster à deux noeuds avec quorum partagé (à gauche) ainsi qu’un cluster à deux noeuds avec quorum à jeu de majorité.

Voici les quelques éléments à considérer pour choisir le type de cluster le plus adapté à votre environnement :
• Les clusters à quorum partagé représentent un risque à cause de l’unicité des données (on parle de SPOF pour Single Point Of Failure) et rendent impossible l’implémentation de clusters géo-localisés.
• Les clusters à quorum MNS facilitent la mise en oeuvre de géocluster et procurent une sécurité des données (via la réplication).
• Les clusters à quorum MNS utilisant des témoins sous la forme de disques ou de partages de fichiers proposent un meilleur niveau de tolérance aux pannes (implémentation 2 et 3).

Retenez que les clusters les plus intéressants en termes de fonctionnalités sont ceux implémentant un quorum à majorité avec témoin. L’utilisation de cluster à quorum partagé peut encore se justifier dans certains scénarios mais nécessite une plus grande rigueur au niveau des données (sauvegardes fréquentes, réplication du SAN…).

Windows Server Failover Clustering apporte aussi les nouveautés suivantes :
• Meilleures conditions de dépendance entre les ressources avec la possibilité d’utiliser des opérateurs ET/OU lors de la configuration des dépendances entres ressources.
• Possibilité de configurer la fréquence des battements de coeurs ou « heartbeats » (option particulièrement utile pour prendre en compte les latences des liens WAN dans le cadre d’un géocluster).

En termes de compatibilité, il n’est pas possible de faire cohabiter au sein d’un même cluster un noeud sous Windows Server 2003 et un noeud sous Windows Server 2008. Un outil de migration facilitera la migration d’un cluster sous 2003 vers WSFC. Voici une liste des services, applications et rôles Windows Server pouvant être mis en cluster :
• Les serveurs d’espace de noms DFS
• Les serveurs DHCP
• Les serveurs de fichiers
• Les serveurs WINS
• Les machines virtuelles Hyper-V
• Les serveurs d’impressions
• Toute application, script ou service générique

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010