> Tech > 8H15 Transférer et extraire Tomcat

8H15 Transférer et extraire Tomcat

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Mon répertoire home étant créé, je navigue avec mon navigateur jusqu’à jakarta. apache.org et je télécharge jakarta- tomcat-5.5.9.zip sur mon PC. Ensuite il me faut transférer le fichier zip sur l’IFS iSeries. A cet effet, je crée une connexion FTP à partir d’une fenêtre PC DOS (sélectionner Windows Start|Run|CMD|Enter) avec

la commande FTP DOS que l’on voit dans la figure 1. A noter que quand vous tapez le mot de passe, l’utilitaire Windows FTP ne montre aucune frappe : astérisques ou autres caractères. Il faut bien comprendre que l’iSeries FTP fonctionne différemment selon que vous transférez des fichiers dans la bibliothèque ou dans les systèmes IFS.

Mais, si vous créez une connexion FTP puis changez immédiatement le répertoire en un emplacement IFS (comme avec cd /home/denoncourt), ftp utilisera automatiquement le format de style Unix.

Après avoir changé mon répertoire IFS iSeries avec la commande cd (change directory), j’utilise la commande lcd (local directory) pour faire pointer mon répertoire FTP local vers mon dossier de téléchargement. J’ordonne ensuite à FTP de passer en mode binaire avec la commande bin unary. Après quoi je transfère le fichier zip avec la commande put FTP. Quelques minutes plus tard, quand l’opération put s’est effectuée, j’entre la commande quit FTP et ferme la fenêtre DOS avec la commande exit.

Une fois l’archive Tomcat dans l’IFS, le moment de l’extraction est venu. Les utilisateurs Windows utilisent généralement l’utilitaire WinZip pour extraire les fichiers de compression zip. Mais sachez que le JDK (Java Development Kit) est livré avec un utilitaire appelé JAR (Java archive) que vous pouvez aussi utiliser pour créer et extraire des fichiers zip. Tous les utilitaires JDK iSeries sont invoqués à partir de l’environnement QShell. (Pour en savoir plus à propos de QShell sur l’iSeries, voir l’encadré « Pour en savoir plus », page 16). QShell est essentiellement une version style Unix de l’écran iSeries Command Entry. Pour appliquer l’outil JAR à l’archive Tomcat, j’appelle un écran d’entrée de commande QShell avec la commande STRQSH (Start QShell) que l’on voit dans la figure 2. Comme j’ai défini mon répertoire home de profil utilisateur en tant que /home/denoncourt/, QShell positionne le répertoire courant d’après mon répertoire home. Je vérifie l’emplacement du répertoire courant avec la commande QShell pwd (print working directory). Ensuite je vérifie à nouveau l’existence de l’archive Tomcat avec la commande ls (list). A noter que QShell utilise le symbole dollar ($) comme l’invite d’exécution de commande. Je vérifie à nouveau l’environnement Java en exécutant la commande Java et en lui transmettant l’option version.

Dès que je suis sûr que tout va bien, j’utilise la commande mkdir (make directory) pour créer un nouveau répertoire appelé opt dans la racine de l’IFS, puis je change mon répertoire courant en opt. Le répertoire opt est un standard Unix pour des utilitaires et applications « optionnels ». Le répertoire racine appelé /QIBM, de son côté, est le standard iSeries pour utilitaires et applications fournis par IBM, qui incluent WebSphere et les JDK.

Ensuite, j’extrais Tomcat avec la commande JAR en transmettant l’argument -xf suivi du nom entièrement qualifié de l’archive. Le « x » ordonne d’extraire et le « f » précise que le nom de fichier de l’archive sera le prochain argument.

Enfin, j’utilise la commande mv (move) pour renommer le répertoire d’installation Tomcat en quelque chose d’un peu plus concis.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010