> Cloud > L’adoption généralisée du Cloud privé : tendance dominante pour l’IT en 2014

L’adoption généralisée du Cloud privé : tendance dominante pour l’IT en 2014

Cloud - Par Laurent Bartoletti - Publié le 14 mai 2014
email

L'adoption généralisée du Cloud privé fait partie des grandes tendances actuelles du marché de l’IT. Elle permet notamment aux entreprises de bénéficier d’une plus grande agilité et d’un contrôle renforcé.

L’adoption généralisée du Cloud privé : tendance dominante pour l’IT en 2014

Le Cloud est un modèle de service de plus en plus populaire. Une enquête récente menée auprès de grands comptes montre que près de 10 % des charges de travail sont désormais exécutées sur le Cloud. Le modèle SaaS (Software-as-a-Service) semble représenter l’usage le plus courant du Cloud public pour les applications de back office telles que la messagerie électronique, la gestion des ressources humaines et de la relation client, et l’archivage ou la sauvegarde. Le modèle IaaS (Infrastructure-as-a-Service) est souvent utilisé sur le Cloud public pour son élasticité qui permet de soulager les demandes temporaires comme les charges de travail d’essai et de développement ou les pics saisonniers. Il n’en demeure pas moins que l’utilisation du Cloud public pour les applications de gestion sensibles est toujours considérée comme risquée eu égard aux problèmes de sécurité, de confidentialité, de qualité de service, d’interruption et de coûts élevés liés au traitement des applications et à l’accès aux données via les canaux de communication connectés au Cloud public.

Si les coûts d’infrastructure peuvent s’avérer très attractifs pour le stockage initial, ils peuvent grimper très vite du fait des frais occasionnés par l’accès fréquent à ces données hébergées. La cessation d’activité récente du fournisseur de services de stockage sur le Cloud public, Nivanix, a ébranlé la confiance vis-à-vis de ce modèle lorsque la société a annoncé à ses clients qu’ils avaient 15 jours pour récupérer toutes leurs données ! Cela a fait remonter à la surface la débâcle des sociétés point-com, lorsque les coûts des services qu’elles proposaient, ne pouvaient pas être amortis suffisamment rapidement car chaque utilisateur abonné voulait développer et disposer de sa propre permettre de répartir les dépenses d’infrastructure entre plusieurs utilisateurs.

C’est pour ce type de raisons que les utilisateurs souhaitent aujourd’hui héberger un Cloud privé sur leur site, derrière leurs pare-feu et sous leur contrôle, pour leurs applications principales. Les nouvelles technologies comme la virtualisation, les solutions convergées, les Datacenter logiciels, et les nouveaux modèles d’entreprise tels que les services gérés, rendent la mise en oeuvre et l’exploitation d’un modèle d’approvisionnement de services Cloud à la fois beaucoup plus simples, efficaces et économiques.

Si un Cloud privé n’est peut-être pas en mesure d’offrir l’élasticité d’un fournisseur de Cloud public de grande envergure, qui peut démarrer et arrêter des ressources en fonction des pics de demande sans les délais d’approvisionnement généralement inhérents à un Cloud privé, vous savez que le Cloud est à l’abri derrière vos pare-feu et qu’il est sous votre contrôle direct. Vous disposez des outils d’automatisation et de l’agilité requis pour déployer infrastructure. Des outils tels que la virtualisation et le thin-provisioning n’étaient pas disponibles alors pour leur vos ressources en fonction des besoins de votre entreprise. Votre accès direct au Cloud privé peut également compenser les frais de connexion à un Cloud public, et l’intégration d’applications est beaucoup plus simple avec des applications non-Cloud. Vous avez toujours la possibilité d’utiliser le Cloud public pour les applications de backoffice, comme vous le faites aujourd’hui. Par exemple, vous pourriez sauvegarder ou archiver une partie de votre Cloud privé sur le Cloud public. La différence, c’est que vous disposez désormais des outils pour aligner le Cloud sur les besoins de votre entreprise.

L’aura de mystère et de complexité qui entoure la sécurité et les risques du Cloud est éclipsée par le déploiement d’un Cloud privé, qui réunit les avantages de la consolidation, l’agilité, l’automatisation, le libre-service et la rétro facturation dans une solution prête à l’emploi.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 Défis de Scalabilité du SI

5 Défis de Scalabilité du SI

Ces derniers mois ont vu de nombreux DSI et CTO concentrer leurs efforts et leurs investissements sur leur transformation numérique, accélérant leur migration vers des solutions SaaS, IaaS et PaaS, pour répondre à l’un des enjeux actuels majeurs, celui de la scalabilité des architectures SI. Découvrez, dans ce nouveau Guide Atlassian, comment disposer d’un environnement flexible, adaptable et peu coûteux qui vous garantit un rendement constant et permet de garder vos applications accessibles en permanence à tous les utilisateurs.

Cloud - Par Laurent Bartoletti - Publié le 14 mai 2014