> Tech > ADS débranché

ADS débranché

Tech - Par Robert Larson - Publié le 24 juin 2010
email

Votre patron vous a demandé de regrouper quelques serveurs sous employés pour gagner de la place. Il y a aussi quelques anciens serveurs Windows NT 4.0 que vous aimeriez bien retirer de la circulation parce que leur hardware est en bout de course.Vous décidez donc de rehéberger ces machines physiques en tant que machines virtuelles sur Microsoft Virtual Server 2005. Pour vous faciliter cette tâche, Microsoft offre le VSMT (Virtual Server Migation Toolikit) gratuit. Mais cela demande ADS (Automated Deployment Services) de Windows Server 2003.

Malheureusement, la date butoir de votre migration ne vous laisse pas le temps de planifier et de déployer ADS dans toute l’entreprise. Mais alors que faire ? Vous pouvez construire une solution ADS transportable là où elle est nécessaire. Grâce à cette solution, vous pouvez effectuer la migration sans aucun impact sur le réseau de production, ni reconfiguration de celui-ci Pour créer la solution ADS mobile, il ne vous faut qu’un matériel et un logiciel de base et … un chariot roulant pour amener la solution à pied d’oeuvre. Vous pouvez créer cette solution en cinq étapes simples :
1. Acquérir l'équipement.
2. Construire la plate-forme mobile.
3. Installer et configurer DHCP.
4. Installer ADS.
5. Tester ADS. Cet article suppose que ADS vous est familier.
Si ce n’est pas le cas, consultez les ressources figurant dans l’encadré « Autres ressources ».

ADS débranché

Avant toute chose, vous devez trouver un chariot ou autre plate-forme mobile pour déplacer physiquement la solution ADS. Ensuite il faut un commutateur réseau (un commutateur à quatre ports suffit) et un serveur CPU unique avec deux disques, capable d’exécuter la solution ADS. Choisissez un serveur autonome qui
• est suffisamment petit et léger pour être déplacé facilement
• a un adaptateur réseau de l’ordre du gigabit pour réduire les temps de transport d’image ADS
• a plus d’un axe afin que l’OS et le stockage d’images ADS puissent se trouver sur des axes séparés pour favoriser la performance d’I/O disque
• a suffisamment d’espace disque pour traiter les images ADS
• a au moins 2 Go de RAM pour gérer tous les services présents sur le système.

Par exemple, vous pourriez obtenir un serveur en rack 1 U avec une CPU à 2 GHz, deux lecteurs de disque dur de 160 Go, 2 Go de RAM, et un adaptateur Gigabit Ethernet. Pour fonctionner, tout cela a besoin d’un logiciel. Ce sera Windows 2003 Enterprise Edition Service Pack 1 (SP1) et ADS 1.1. Pour tester la solution, il faut un serveur de test doté d’un OS Windows. Peu importe sa version (Windows 2003, Windows 2000, par exemple).

Le serveur de test doit avoir des possibilités d’initialisation PXE (Preboat Execution Environment) ou avoir un NIC PCI reconnu par la disquette d’initialisation RIS (Remote Installation Services) de Windows 2003. Pour que le test soit le plus rapide possible, il est bon que le serveur de test n’ait qu’une partition et uniquement l’OS.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Microservices, containers, infrastructures cloud « software-defined »... ces innovations créent une complexité extrême à l’échelle du web et étendent considérablement le périmètre d’observabilité. Comment identifier et relever ces nouveaux défis ?

Tech - Par Robert Larson - Publié le 24 juin 2010