> Enjeux IT > Akamai fait son « Etat des lieux de l’Internet »

Akamai fait son « Etat des lieux de l’Internet »

Enjeux IT - Par iTPro.fr - Publié le 09 janvier 2015
email

L’étude d’Akamai dévoile son enquête et ses conclusions sur l’ensemble de l’évolution du web.

Akamai fait son « Etat des lieux de l’Internet »

 

Akamai dévoile cette étude grâce aux données de l’Akamai Intelligent Platform et permet d’apercevoir les dernières tendances en matière de connexion et d’adoption du haut débit sur les réseaux fixes et mobiles, le trafic d’attaques, la transformation des réseaux vers un format 4k et la passation de l’IPv4 vers l’IPv6 mais aussi l’aspect sécurité avec les vulnérabilités Shelshock et OpenSSL, les kits Blackshades RAT et Spike DDoS ainsi que les attaques observées durant la Coupe du Monde 2014.

En moyenne, la vitesse de connexion est restée supérieure à 4Mb/s seuil de haut débit mais enregistre une légère baisse de 2,8% au 3ème trimestre pour s’établir à 4,5 Mb/s. Premier élève en terme d’amélioration de connexion, Singapour affiche une hausse de 18%, à l’inverse, le Japon témoigne le plus faible progrès avec 0.8%. Sur l’année, Akamai a observé des progressions dans 129 pays/région éligibles avec des taux allant de 150% pour Jersey (9,7 Mb/s) à 0 ,2% en Equateur (3,6 Mb/s). La vitesse maximale moyenne de connexion régresse de 2,3% au troisième trimestre alors que  Hong-Kong et ses 84,6 Mb/s et Singapour et ses 83% Mb/s restent leaders.

Akamai s’est penché pour la deuxième fois sur la « préparation à la technologie 4K » qui se base sur les pays les plus susceptibles de supporter des vitesses de connexion supérieures à 15Mb/s puisque le streaming vidéo à débit adaptatif ultra HD nécessite un haut débit (10 à 20Mb/s). Au total, 52 pays/régions sont éligibles ce trimestre. Bien que le dernier trimestre enregistre un recul de 2,8% par rapport au précédent, le degré de préparation au 4k s’est accru de 32% sur an et la Corée du Sud s’impose avec deux tiers de ses connexions supérieurs à 15Mb/s.

Côté connectivité mobile, 54 pays/régions remplissaient les critères pour figurer dans cette rubrique. La Corée du Sud se dote de la meilleure connexion passant de 15,2 Mb/s à 18,2 Mb/s d’un trimestre à l’autre alors que l’Iran est le seul pays à afficher une moyenne inférieure à 1 Mb/s avec 0,9 Mb/s.

Le Rapport sur l’état d’internet dévoile les attaques de trafic enregistré par un ensemble d’agents déployés sur Internet. Au 3ème trimestre, Akamai dénombre une nette augmentation du nombre de pays responsables du trafic d’attaques, 201 pays/régions contre 161 au second trimestre 2014. La Chine est à l’origine de la plus forte concentration à hauteur de 50% soit presque trois fois plus que les Etats-Unis qui pourtant affichent une progression de 25%. La concentration d’attaques a légèrement diminué au 3ème trimestre, les 10 premiers pays/régions lançant 82% des attaques observés.

Question sécurité, ce rapport s’est particulièrement penché sur l’analyse des attaques DDoS. En tout, 270 attaques ont été enregistrées avec un repli de 4,5% depuis le début de l’année et 4% depuis le 3ème trimestre 2013. Le nombre de ces offensives a diminué en Amérique du Nord et du Sud avec 142 attaques recensées, ainsi qu’en région EMEA avec 44 attaques dénombrées mais ont accru de 25% en région Asie-Pacifique. D’autre part, les cibles changent puisque les grandes entreprises passent de 127 attaques à 80 et les entreprises de hautes technologies semblent les attirer avec 42 tentatives contre 14 par rapport au trimestre précédent.

Plus de 780 millions d’adresses IPv4 distinctes issues de 246 pays/régions se sont connectés à Akamai Intelligent Platform soit 2 millions de plus qu’au second trimestre. A rappeler que cette hausse reste symbolique après la perte au 2ème trimestre de 7 millions d’adresses.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Les 6 bonnes pratiques sur la protection des données

Nouveau Guide thématique à l’intention des Directions informatiques. La Datasphere mondiale représente 40 Zo de données créées, dupliquées et enregistrées chaque année. La gestion et le stockage des données deviennent d’autant plus critiques que leur volumétrie ne cesse de croître et d’ici 2025, ce chiffre aura quadruplé. Découvrez dans ce nouveau guide les meilleures recommandations pour survivre dans l’univers de l’Infinite Data.

Enjeux IT - Par iTPro.fr - Publié le 09 janvier 2015

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT