> Tech > Annexe 1 : Pourquoi Exchange 2000 posait des problèmes de sauvegarde

Annexe 1 : Pourquoi Exchange 2000 posait des problèmes de sauvegarde

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Présentation des principaux points faibles d'Exchange 2000 en matière de sauvegarde et de restauration des boîtes aux lettres
Le souhait de nombreux administrateurs d'Exchange pour le successeur d'Exchange 2000 se portait sur une nouvelle architecture de sauvegarde et de restauration. L'architecture d'Exchange 2000 n'est pas adaptée pour deux principaux motifs

:

  • Durées de restauration longues. Les serveurs Exchange 2000 devant être hors ligne lors du processus de restauration,
    la restauration des données à  partir d’une sauvegarde peut affecter la disponibilité du courrier électronique. Comme les
    bases de données de message d’Exchange 2000 grossissent rapidement passé une certaine taille, il devenait impossible de
    garantir aux utilisateurs un temps de restauration raisonnable en cas d’endommagement d’une base de données active.
    Certains fournisseurs de stockage (comme Veritas Software) utilisent des procédés de capture de volume de disque
    propriétaire pour capturer fréquemment des groupes de stockage Exchange 2000 actifs et en conserver des copies, afin de
    pouvoir les utiliser pour effectuer des restaurations sans bande des données Exchange corrompues. Cependant, comme
    Exchange 2000 n’a pas été conçu pour fonctionner directement avec un système de capture, Microsoft ne prend pas en
    charge la restauration d’Exchange 2000 de cette manière. Par conséquent, même Veritas recommande aux administrateurs
    d’être prêts à  restaurer Exchange 2000 à  partir d’une bande au cas où la copie des captures serait inutilisable.
  • Restauration des boîtes aux lettres individuelles. Pour restaurer des boîtes aux lettres individuelles, il faut restaurer
    une copie sur bande d’une version antérieure de la base de données Exchange 2000 sur un serveur Exchange 2000 distinct.
    Ce processus long et lourd requiert un serveur de secours.

Jusqu’à  présent, l’un des moyens permettant de contourner ce problème consistait à  utiliser un logiciel de sauvegarde
tiers capable d’utiliser l’interface MAPI (Messaging API) d’Exchange pour sauvegarder chaque message individuel à  partir de
la boîte aux lettres de chaque utilisateur (cette procédure est appelée sauvegarde « brick-level » par Microsoft et les fournisseurs
de sauvegarde). Bien que cette approche permette de restaurer des boîtes aux lettres individuelles, voire même
des messages sur un serveur Exchange 2000 sans nécessiter de serveur de secours, la sauvegarde est extrêmement lente et
l’utilisation d’une bande particulièrement inefficace. Cette solution représente donc uniquement une option lorsque la
taille et le nombre de boîtes aux lettres sont peu importants.
Sous Windows Server 2003, Exchange 2003 résout ces deux problèmes par la prise en charge de la fonction VSS (Volume
Shadow Copy Service) et des groupes de stockage de restauration.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cloud hybride : 4 Stratégies de réussite

Cloud hybride : 4 Stratégies de réussite

Que vous souhaitiez développer ou renforcer votre approche du Cloud hybride, évaluer les meilleures options ou encore enrichir votre processus de prise de décision, découvrez dans ce Guide, 4 stratégies de Cloud hybride alignées avec vos objectifs business & technologiques.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010