> Tech > Architecture de réseau 101

Architecture de réseau 101

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Darren Mar-Elia - Mis en ligne le 30/11/2005 - Publié en Octobre 2004

Concevoir et construire un réseau répondant aux besoins de votre entreprise n'est pas un exercice banal. La richesse du choix technologique multiplie le nombre des décisions à  prendre. Faut-il déployer la technologie sans fil dans un réseau d'entreprise ? Quels pare-feu pouvez-vous ou devez- vous installer ? Qu'en est-il de Gigabit Ethernet ? Des options WAN? De l'adressage IP ? Convient-il déployer des solutions basées sur le matériel ou basées sur le logiciel ? A l'évidence, il n'est pas facile d'installer un réseau. Heureusement, il existe de nombreuses « meilleures pratiques » capables de vous guider au fil du processus et de vous aider à  déterminer la bonne combinaison qui répondra aux objectifs IT de l'entreprise. Commençons par jeter les bases de toute bonne conception de réseau, puis nous passerons en revue quelques unes des meilleures pratiques en la matière.

Pour bien comprendre la conception de réseau il faut partir
d’un modèle. Le modèle à  7 couches OSI (Open System
Interconnection) est un moyen standard pour décrire la pile
des protocoles de réseau et comment elle s’applique dans la
pratique. La figure 1 présente le modèle OSI et énumère des
exemples de technologies correspondant à  chaque couche.

Le concepteur de réseau s’intéresse le plus souvent aux
trois couches 2, 3 et 4. Les éléments tels que les NIC, les parefeu,
les routeurs et les commutateurs font principalement
usage de ces trois couches (plus rarement de la couche 5).
Lorsqu’on comprend bien l’interrelation entre les diverses
technologies à  chaque niveau du modèle OSI, on est mieux
à  même de concevoir et d’exploiter un réseau répondant
parfaitement aux besoins.

Voyons la hiérarchie du modèle OSI. La couche 2 définit
le type de topologie qu’on utilisera pour mouvoir le trafic sur
le réseau (Ethernet, Token Ring, ATM – Asynchronous
Transfer Mode), DSL, par exemple). La couche 3 définit le
protocole – en principe IP – qui servira pour acheminer le
trafic d’un endroit à  un autre. Enfin, la couche 4 définit le
protocole que les applications de couches supérieures
(c’est-à -dire, celles qui fonctionnent dans les couches 5-7 de
la pile OSI) utiliseront pour communiquer entre elles sur le
réseau. Si l’on veut avoir confirmation que les données envoyées
sont bien reçues, TCP garantira la livraison. Si une
telle assurance n’est pas nécessaire, UDP peut assurer la
transmission des données entre applications de manière
rapide et légère. (Pour plus d’informations sur le modèle
OSI, voir l’encadré Ressources.) Munis des notions de base
sur le modèle OSI, abordons la construction d’un réseau
classique.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010