> Mobilité > Architectures hybrides avec SharePoint

Architectures hybrides avec SharePoint

Mobilité - Par Patrick Guimonet - Publié le 29 juin 2012
email

La mode est à l’hybride ! Les fournisseurs les plus clairvoyants l’ont compris : rares seront les clients qui migreront à 100% leur système d’information dans les nuages (ou Cloud) pour toutes les bonnes raisons que l’on connait; rares seront aussi les clients qui pourront échapper peu ou prou à la déferlante du Cloud.

Architectures hybrides avec SharePoint

Donc les années à venir, seront, à n’en pas douter, placées sous le signe d’un monde hybride où une partie des infrastruc¬tures seront hébergées dans les nuages et une partie dans les locaux des entreprises.

On peut sur ces points voir par exemple la description de l’offre HP Hybrid Delivery qui justement met l’accent sur cette problématique.

On dispose aujourd’hui de toute une palette d’offres allant des infrastructures et des services classiques hébergés dans les locaux de l’entreprise, jusqu’aux offres dans les nuages offertes par les plus grands (je ne citerais que Office 365 pour son offre SaaS – Software as a Service -,   Windows Azure pour son offre PaaS – Platform as a Service – et Amazon Web Services pour son offre IAAS – Infrastructure as a Service)

Dans le monde SharePoint comment va se décliner cette tendance ? Rendons grâce à la stratégie S + S de Microsoft qui permet d’avoir accès aux fonctionnalités de SharePoint à la fois en mode hébergé dans les locaux de l’entreprise et mais aussi dans les nuages (via l’offre Office 365). Mais n’oublions pas que de nombreux fournisseurs tiers proposent  également des offres d’hébergement de SharePoint qui ont aussi tout leur intérêt dans certains scénarios.

Alors concrètement, nous allons essayer de positionner ces offres et de voir où elles s’imposent de manière naturelle.

Cela se résume par le tableau que nous allons détailler par la suite.

Utilisation SharePoint dans vos locaux SharePoint Online (Office 365) SharePoint hébergé chez un tiers (hors  France) SharePoint hébergé chez un tiers (en France)
1. Intranet espaces collaboratifs ++ +++ ++ ++
2. Intranet gestion de documents +++ ++ ++ ++
3. Intranet données sensibles +++ + +++
4. Intranet My Sites +++ +++ ++ ++
5. Intranet site de publication +++ ++ ++ ++
6. Intranet recherche +++ ++ ++ ++
7. Intranet décisionnel +++ ++ ++ ++
8. Intranet applications métiers +++ + ++ ++
9. Extranet + +++ ++ ++
10. Internet ++ +++ ++

NB : il s’agit d’une notation relative des solutions les unes par rapport aux autres.

  1. Dans un contexte Intranet, espaces collaboratifs, l’utilisation de SharePoint dans vos locaux est naturelle mais la souplesse de mise en œuvre d’Office 365 apporte un réel plus.
  2. Dans un contexte Intranet, gestion de documents, la problématique du transfert de grosses volumétries de documents sur les réseaux reste dans l’état actuel des infrastructures réseau un frein au déploiement de gros volumes de données dans les nuages.
  3. Dans un contexte Intranet, données sensibles, les données stockées dans Office 365 sont stockées hors de France et soumise à l’application de lois américaines, ce qui est un facteur limitant pour certaines applications gérant des données sensibles. Par contre, le taux de sécurisation que l’on peut obtenir chez un « bon » hébergeur est au moins égal à ce que l’on constate au quotidien dans les centres de données gérés par les entreprises.
  4. Dans un contexte Intranet, la problématique du déploiement desMy Sites est spécifique. En effet, les My Sites peuvent être déployés soit en local, soit dans les nuages. L’offre Office 365 est tout à fait pertinente pour répondre à ce besoin du fait de sa souplesse notamment la facilité à déployer le stockage associé. Nous détaillons cette problématique dans la suite de ce message. Dans ce domaine, le principal point à traiter est la connexion avec l’AD.
  5. Dans un contexte Intranet, sites de publication, l’offre SharePoint Online peut répondre de manière élégante à cette problématique pour peu que les développements spécifiques qui sont fréquents dans ce domaine soient compatibles avec le mode Sandbox (le seul possible avec Office 365), ce qui n’est pas toujours possible.
  6. Dans un contexte Intranet, recherche, le centre de recherche doit se trouver au plus près des données. En effet, il est souhaitable que les données se trouvent majoritairement localisées au même endroit pour éviter les problématiques d’engorgement de la bande passante.  En mode SharePoint Online, on sera limité sur l’accès à des sources de données externes notamment.
  7. Dans un contexte Intranet, décisionnel, la solution SharePoint Online dispose de quelques arguments intéressants avec Excel Services et a href= »http://blogs.developpeur.org/patricg/archive/2011/06/30/sharepoint-online-et-visio-services.aspx »>Visio Services. Cependant l’éloignement par rapport aux bases de données métiers sera vite une contrainte forte et de plus il manque des fonctionnalités telles que Performance Point et PowerPivot, dans la version actuelle.
  8. Dans un contexteIntranet, applications métiers, la solution SharePoint Online reste limitée par un accès BCS (Business Connectivity Services) qui ne permet pas de connecter facilement et simplement le site SharePoint aux données de l’entreprise et à ses applications métiers. Cependant des solutions tierces permettent de s’affranchir de certaines limitations.
  9. Dans un contexte Extranet, la solution SharePoint Online présente tout son sens du fait notamment de la facilité de mise en œuvre et de sa sécurisation “native”. Elle est extrêmement simple à mettre en œuvre en comparaison du déploiement dans les règles de l’art d’une solution équivalente dans vos locaux. Cela vient en particulier de la facilité de partage d’un site avec quelqu’un qui n’est pas membre de l’organisation via le menu spécifique à cette version “Partager le site” : voir figure 2.
  10. Dans un contexte Site Internet déployé sur SharePoint, La solution SharePoint Online présente à ce jour un défaut rédhibitoire c’est le non support de SharePoint Designer pour modifier le site externe. Cette contrainte réserve donc le site externe de SharePoint Online à des TPE. Il convient de noter cependant que ce problème est lié à une contrainte de supportabilité et non à un manque fonctionnel. Il est donc possible qu’une future version permettra de lever cette contrainte.  Etant données les fortes contraintes de disponibilité et de sécurisation d’un site externe, une solution hébergée dans un centre de données géré par un hébergeur professionnel est la solution la plus efficace

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment accélérer Microsoft 365 ?

Comment accélérer Microsoft 365 ?

Comment multiplier par huit les performances d'Office 365 et réduire vos coûts opérationnels, déployez la solution d'accélération SaaS en quelques minutes et boostez la productivité !

Mobilité - Par Patrick Guimonet - Publié le 29 juin 2012