> Tech > Assurer ses arrières

Assurer ses arrières

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

La dernière leçon à  tirer des récents échecs des ASP est la suivante : toujours avoir un plan d'urgence. Il est conseillé de demander à  l'ASP son propre plan d'urgence et sa stratégie de rupture. Bien que ce ne soit pas la question la plus positive pour débuter de collaboration,

Assurer ses arrières

je conseille fortement de demander à  tout
ASP prospect qu’il fournisse sa stratégie de rupture par écrit. Personne ne peut
être sûr qu’un ASP existera encore dans un mois.

Il faut exiger un plan de transition dans la stratégie de rupture de l’ASP. Ce
plan de transition doit permettre d’accéder au support et aux services nécessaires
pendant un temps relativement conséquent sans interruption de votre activité.
Il faut également demander à  voir les données financières d’un ASP pour définir
sa stabilité à  long terme.

Comme nous l’avons remarqué, les ASP vont et viennent. Si on souhaite que l’activité
soit maintenue, il faut utiliser une boule de cristal pour choisir le meilleur
ASP. Si on ne possède pas de boule de cristal, il faut faire les analyses et minimiser
le risque.

Nahid Jilovec, consultante spécialisée dans le commerce électronique,
est partenaire de marchFIRST, Inc. et rédacteur technique pour NEWS/400. Elle
est l’auteur de « E-Business: Thriving in the ELECTRONIC Marketplace » et de « The
A to Z of EDI » (deuxième édition). Les deux ouvrages sont disponibles chez NEWS/400
Books.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010