> Sécurité > Augmentation de la taille moyenne d’attaques DDoS

Augmentation de la taille moyenne d’attaques DDoS

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 22 juillet 2015
email

Arbor Networks, spécialiste de la protection contre les attaques DDoS, publie ses statistiques relatives aux attaques DDoS pour ce second trimestre.

Augmentation de la taille moyenne d’attaques DDoS

 

Tant en bits par seconde qu’en paquets par seconde, il semblerait que les attaques de type DDoS soient de plus en plus imposantes. L’attaque la plus forte de ce second trimestre de type « UDP Flood » a atteint 196 bits/s. Le problème réside surtout dans le fait que cette amplitude n’est plus aussi rare qu’auparavant.Au deuxième trimestre, 21 % d’entre elles ont dépassé 1 Gbit/s, la progression la plus forte enregistrée étant celle dans la fourchette des 2 à 10 Gbit/s. Le mois de juin a aussi été marqué par l’augmentation des attaques entre 50 et 100 Gbit/s principalement de type « SYN Flood » ciblant le Canada et les Etats-Unis.

Darren Anstee, directeur des technologies de sécurité pour Arbor Networks explique que« si les attaques d’une ampleur extrême monopolisent les gros titres, c’est la progression de la taille moyenne des attaques DDoS qui inquiète les entreprises à travers le monde. Les entreprises doivent définir clairement leur risque en matière de DDoS. Face à des attaques moyennes capables de saturer l’accès Internet de bon nombre d’entreprises, il est essentiel de saisir les risques et les coûts d’une attaque et de mettre en place les plans, services et solutions appropriés. »

Du côté des attaques par amplification et réflexion, il semblerait que celles exploitant SSDP soient en baisse puisque 84 000 ont été détectées au second trimestre contre 126 000 au deuxième. Cependant, la taille moyenne des attaques d’amplification par réflexion DNS, NTP, SSDP et Chargen a augmenté au deuxième trimestre 2015 et 50 % de ce type d’attaques ciblaient le port UDP 80 (HTTP/U) pour une durée de 20 minutes (contre 19 pour le premier). A noter que ce type d’attaque permet d’amplifier la volumétrie du trafic par un nombre de réponses envoyé plus important tout en masquant les sources. Cette technique exploite notamment le manque de mesures mises en place par les opérateurs pour filtrer le trafic et la mauvaise configuration d’équipement fournissant des services UDP.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Migration Windows Server 2008

Guide de Migration Windows Server 2008

L’année 2019 marque la fin de vie de Windows Server 2008/2008 R2 et SQL Server 2008/2008 R2, deux briques très populaires dans l’offre Microsoft et largement adoptées en France par des entreprises de toute taille. Il y a urgence à étudier les solutions possibles, découvrez-les dans ce Guide Thématique.

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 22 juillet 2015