> Data > BI, In-Memory, Features Packs, Appliances : Microsoft fait le point

BI, In-Memory, Features Packs, Appliances : Microsoft fait le point

Data - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 décembre 2012
email

Accélérer le business. C’est l’objectif poursuivi par Microsoft avec les annonces réalisées lors de la conférence PASS Summit, qui s’est déroulée à Seattle en novembre dernier.

BI, In-Memory, Features Packs, Appliances : Microsoft fait le point

À l’occasion de la deuxième édition des journées SQL Server, Damien Cudel, Responsable de la plateforme applicative chez Microsoft, a apporté quelques précisions sur la stratégie de l’entreprise dans le monde de la gestion de des données.

(((IMG5840)))
Damien Cudel, Microsoft.

La première étape pour remplir cet objectif est d’assurer l’appropriation par les utilisateurs des solutions. Microsoft choisit pour cela de mettre à disposition ses technologies via des outils familiers comme ceux de la suite Office. Dans le cadre de la publication du Service Pack 1 de SQL Server 2012, Microsoft a dévoilé l’intégration de PowerView au sein d’Excel 2013. L’outil était auparavant lié à l’utilisation d’un back-end SharePoint. Ce dernier supporte par ailleurs dorénavant les cubes de données multidimensionnels alors qu’il était jusqu’à présent limité aux modèles tabulaires. Microsoft a dans le même temps annoncé l’intégration native de l’add-in PowerPivot, toujours dans Excel 2013. « Excel est le client naturel pour l’offre BI de Microsoft », confirme Damien Cudel. La volonté d’utiliser le tableur correspond également à la volonté de Microsoft de permettre aux utilisateurs d’être autonome et d’accéder à la BI en self-service tout restant sous le contrôle de l’IT.

Ces nouveautés dérogent à l’habituel Service Pack, qui n’offre généralement qu’un cumul de correctifs, et introduisent un nouveau mode de fonctionnement dans le cycle de vie du produit. Microsoft va à partir de maintenant proposer, entre chaque releases majeures, deux « features packs », qui regrouperont des nouveautés non liées au moteur en lui-même. Le but étant d’accélérer l’évolution du produit. Petite précision néanmoins, ces « features pack » ne seront accessibles qu’au client ayant souscrit à la Software Assurance.

Projet Hekaton

Toujours dans l’idée d’accélérer le business de ses utilisateurs, Microsoft renforce sa stratégie de traitement In-Memory. Si ce type de traitement directement dans la mémoire est largement promu par Oracle ou SAP et son appliance Hana, Microsoft développe également ce type de technologies depuis plusieurs années : dans le domaine du caching avec AppFabric (rebaptisé Windows Azure Cache), du streaming avec Stream Insight ou de l’analyse avec PowerPivot  et xVelocity (In Memory Analytics et In Memory Column Store). Restait le transactionnel pour lequel Microsoft n’avait encore rien dans son portfolio. La chose est sur le point d’être corrigée avec une technologie pour le moment présentée sous le nom de « Projet Hekaton ». Le terme grec signifiant « centaine » illustre les ambitions de Microsoft en termes de gains de performances. Actuellement en phase de test chez certains clients SQL Server, comme le site de paris BWIN notamment, Hekaton offrirait pour l’heure des performances jusqu’à 50 fois supérieures. La technologie sera directement intégrée dans la prochaine version de SQL Server qui devrait voir le jour courant 2013. Les entreprises intéressées peuvent s’adresser à Microsoft pour se joindre à la phase d’essai.

La dernière grande nouveauté concerne les appliances PDW (Parallel Data Warehouse), conçues en partenariat avec Dell et HP. Lancées il y a deux ans, elles arrivent dans une nouvelle version intégrant la version 2012 de SQL Server mais aussi un prix de départ plus accessible avec un nouveau format en demi-rack et surtout Polybase, nouveau moteur permettant d’effectuer une requête unique sur des données relationnelles dans un data warehouse et sur des données non relationnelles sur une plateforme Hadoop, Microsoft ou non.

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Data - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 décembre 2012