> Mobilité > Dossier Collaboration : Bien définir son architecture OCS (2/4)

Dossier Collaboration : Bien définir son architecture OCS (2/4)

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 08 octobre 2010
email

Office Communications Server est disponible en version ‘Standard’ et en version ‘Enterprise’. La mise en oeuvre de cette dernière version impose de disposer d’une infrastructure plus imposante et en particulier de disposer d’un serveur SQL.

Le plus simple est donc d’avoir recours à une version standard d’Office Communications Server qui permet de mettre en place une architecture standard qui est par défaut consolidée.

Cela ne signifie pas que la totalité des services est assurée par une seule machine, bien au contraire car certains rôles doivent impérativement être dissociés pour assurer un fonctionnement correct et optimal de l’architecture.

Les rôles de serveur de périphérie (EDGE servers) ne peuvent pas cohabiter avec d’autres rôles. Ce découpage est logique surtout au regard de la sécurité, car les serveurs de périphérie permettent la publication des services OCS vers le monde Internet. Il en est de même pour le rôle de serveur de médiation qui assure la communication avec le monde de la téléphonie vers des passerelles VoIP ou avec des autocommutateurs téléphoniques (PBX).

La mise en place d’une architecture standard (et donc obligatoirement consolidée) est largement guidée par un assistant d’installation mais cette version ne permet pas la gestion de redondance au niveau des différents rôles OCS. La version Enterprise d’Office Communications Server 2007 R2 peut être déployée soit en mode consolidé, soit en mode entièrement séparé, mais elle nécessite une base SQL disponible et peut supporter la redondance et une plus grande charge en nombre d’utilisateurs.

L’installation non consolidée d’une version entreprise d’OCS 2007R2 s’effectuera en grande partie en mode ligne de commande. Dans tous les cas, on retrouvera en fonction des besoins les principaux composants suivants qui sont le ou les pools d’entreprise, le ou les serveurs de médiation, le ou les serveurs Edge. Le pool d’entreprise et les serveurs frontaux.

La brique de base d’une architecture Office Communica – tions Server en entreprise est le pool d’entreprise qui est constitué de serveurs frontaux et de serveurs ‘Backend’. Dans le cadre d’OCS 2007R2, les serveurs ‘Backend’ sont des serveurs SQL. Il faut au minimum un serveur ‘Backend’ pour contenir les informations des utilisateurs OCS. Dans la version Enterprise de Office Communications Server 2007 R2, une base SQL d’entreprise peut être utilisée. Dans le cas d’une version ‘Standard’, la base SQL est intégrée dans le serveur frontal et ne peut pas en être séparée.

Les informations concernant les utilisateurs avec leurs caractéristiques (compte OCS, services accessibles, numéro SIP, numéro de téléphone….) sont stockées dans Active Directory, ce qui implique une extension de schéma Active Directory lors de l’installation du premier serveur OCS. La base SQL contient les informations de présence et d’état des utilisateurs ainsi que les contacts et les groupes de contacts défini par l’utilisateur.

On y trouve aussi certains éléments de configuration concernant Office Communications Server. La taille de la base SQL est relativement réduite mais il faut cependant prévoir de maintenir et de sauvegarder ces données. La taille de la base SQL n’excède généralement pas 10 Go.

Les serveurs frontaux assurent la gestion des utilisateurs et des flux de données. Ce sont ces serveurs qui sont au coeur des services OCS et qui communiquent avec les serveurs SQL. Le rôle de serveur frontal consiste à gérer l’authentification des utilisateurs, la gestion des carnets d’adresses, la gestion des conférences et l’hébergement d’applications. Les serveurs frontaux gèrent aussi les communications entre les serveurs et les clients ainsi que le routage des messages instantanés et le trafic de téléconférence.

Dans le cas de la version entreprise, ils sont distincts des serveurs SQL et il est possible de disposer de plusieurs serveurs frontaux accessibles au travers d’un équilibreur de charge matériel (HLB). La version Standard ne permet la mise en place que d’un seul frontal hébergé sur le même serveur que le serveur qui gère la SQL. L’association des serveurs frontaux et du serveur de base SQL utilisé constitue le pool d’entreprise.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 08 octobre 2010