> Mobilité > Calinda, start-up française chouchoutée par Microsoft

Calinda, start-up française chouchoutée par Microsoft

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 01 février 2011
email

Lorsque le programme de partenariat BizSpark One est lancé par Microsoft en 2009, seules 14 start-ups dans le monde sont sélectionnées pour en bénéficier.

Et parmi ces quelques jeunes entreprises se trouvent la française Calinda. Fraîchement installée à Marseille, celle-ci a très vite tapé dans l’œil du géant de Redmond grâce à son outil de cartographie des discussions mails. Le principe est, quelle que soit la messagerie utilisée, de structurer les échanges et de tracer toutes les interactions dans une présentation visuelle. L’idée est venue de son directeur général Alexandre Mermod.

Calinda, start-up française chouchoutée par Microsoft

En 1998, à peine diplômé de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse), celui-ci file tout droit vers la Silicon Valley et devient ingénieur chez Sun Microsystems. « C’était la plus belle entreprise IT à l’époque », se remémore-t-il. Membre d’une équipe dispersée aux quatre coins du globe, il remarque la perte de temps causée par l’utilisation des mails. « L’échange de mails était quelque chose de nouveau. J’étais déçu de voir ces gens brillants passer la plupart de leur temps dans leur messagerie, à essayer de démêler les discussions et à faire des réunions où chacun répète ce qu’il a dit dans ses mails. C’est une perte de productivité énorme » regrette-t-il.

Selon lui, il manque une dimension. « On a le dernier mail et l’avant dernier à la suite. Mais le dernier ne répond pas forcément à l’avant dernier. Il manquait une dimension pour savoir qui répond à quoi », explique Alexandre Mermod. Il imagine alors une sorte de cartographie qui permettrait de voir qui a répondu à quoi dans une discussion de groupe.

Intégration à SharePoint

Il décide de rentrer en Europe. Habitué au climat californien, il se dirige vers la Provence. Ses nouvelles expériences dans l’hexagone, chez BMC Software notamment, le confortent dans son approche. L’utilisation de plus en plus généralisée du mail accentuait le problème. Il commence à travailler sur un prototype avec Sébastien Bassompierre. En 2007, ils fondent Calinda.

Si le prototype engendre déjà une certaine adhésion, il comporte un inconvénient majeur. « L’idée de départ était que les gens sortent du mail et utilisent directement la cartographie. C’était une erreur qu’ont fait tous ceux qui ont travaillé sur des plateformes collaboratives ». Difficile en effet de changer les habitudes bien ancrées chez les utilisateurs. Un nouveau procédé est donc développé. Celui-ci permet de travailler par mail et de retrouver les échanges dans la cartographie.

« Nous avons observé le marché des plateformes collaboratives et avons constaté que SharePoint était le leader. Nous avons donc décidé de nous intégrer comme un complément de SharePoint pour y apporter cette fonctionnalité de conversation efficace sans perturber le reste. C’était la clé du succès ». MindUp for SharePoint est donc né. Cette intégration dans SharePoint a intéressé Microsoft France, qui décide de faire rentrer Calinda dans le programme Idées. La société bénéficie alors d’un soutien de poids pour son développement.

Une place dans le gratin des start-ups

Le partenariat fonctionne et le nom de Calinda remonte au niveau mondial pour se faire une place dans le BizSparkOne. Cette initiative offre à Calinda un interlocuteur dédié directement chez Microsoft, dont la mission consiste à « promouvoir sa visibilité, étendre son réseau d’investisseurs et aider à développer les meilleures applications ».

En février 2010, toute l’équipe est invitée aux USA par Microsoft pour travailler avec ses équipes sur la nouvelle version de SharePoint. La même année, MindUp obtient le deuxième prix de la meilleure application mondiale pour SharePoint 2010 à la SharePoint 2010 SocialFest organisée par Microsoft.

Aujourd’hui la gamme Calinda s’est étoffée. Single Doc est un produit basique d’optimisation des pièces jointes. Lors de l’envoi d’un document, la pièce jointe est automatiquement remplacée par un lien vers SharePoint. « En général les produits concurrents demandent une démarche volontaire de l’utilisateur. Dans le cas de Calinda, le processus est transparent », explique Alexandre Mermod.

Mail Space est une version allégée de MindUp qui permet de connecter le mail avec SharePoint et de tracer les conversations sans modifier les habitudes des utilisateurs. « MindUp est beaucoup plus orienté projet avec des échanges plus structurés, des relances, le récapitulatif de discussion sur un document Word,… », souligne le responsable.

Le petit nouveau de la société, Social Factor, rencontre déjà un certain succès grâce à l’apparition des réseaux sociaux d’entreprise. « Il y a une fonction de réseau social sur SharePoint 2010 mais celle-ci contient peu d’aspects conversationnels. Nous ajoutons cette fonctionnalité pour relier le réseau au mail. De cette façon, il est même possible de relier les acteurs externes qui n’ont pas accès au réseau social d’entreprise, via leur messagerie ».

Pour découvrir les solutions Calinda plus en détails, la start-up sera évidemment présente aux Microsoft TechDays, sur le stand Cloud computing de Microsoft ainsi que sur ceux des intégrateurs GFI et Alti.

Plus d’informations : Calinda

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Près de 45% des données sensibles de l'entreprise, notamment les données des applications Microsoft Office 365, sont stockées sur les terminaux des collaborateurs. Face aux pertes accidentelles de données ou encore aux attaques par Ransomwares, les directions IT doivent pouvoir garantir la sécurité et la protection des données et des applications des terminaux de l'entreprise. Découvrez comment garantir la protection des données de tous les collaborateurs mobiles grâce à Carbonite Endpoint 360

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 01 février 2011

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT