> Tech > Ce que .NET Web Server ne peut pas faire

Ce que .NET Web Server ne peut pas faire

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Il est clair que Microsoft ne destine pas .NET Web Server à  être une plateforme pour exécuter des applications serveur classiques comme les applications de base de données et de groupware ou des services de répertoire. Comme la société a précisément conçu et tarifé ce produit comme un serveur Web,

Ce que .NET Web Server ne peut pas faire

vous ne pourrez pas installer la
plupart des applications. En fait, la licence
de .NET Web Server interdit
l’installation d’un grand groupe d’applications
– y compris des programmes
provenant des détenteurs de parts de
marché primaires dans les marchés du
groupware, des bases de données et
des serveurs de répertoires. Le code de
blocage d’applications vérifie la clé
type d’un produit et empêche le chargement
de certaines applications.
Quand j’ai essayé d’installer Microsoft
SQL Server 2000 et Microsoft Exchange
2000 Server sur la version bêta 3, les
processus d’installation n’ont même
pas démarré. Sur la version de release,
attendez-vous à  un message d’erreur amical vous informant que la licence
.NET Web Server empêche l’installation
de certaines applications et que,
pour les installer, il vous faudra passer
à  .NET Standard Server, Enterprise
Server ou Datacenter.

Bien que le portier d’AD,
DCpromo, soit disponible sur .NET
Web Server, DCpromo a moins de possibilités
que sur les autres produits
.NET Server : les serveurs Web peuvent
joindre des domaines mais ne peuvent
pas se comporter comme des DC. Si
vous essayez de promouvoir une machine
.NET Web Server au rang de DC,
DCpromo affiche un message d’erreur
indiquant que les serveurs Web ne possèdent
pas de licence DC.

Sur .NET Web Server, les services
de terminaux ne permettent que l’installation
et l’utilisation en mode administration
à  distance. .NET Web Server
empêche l’installation des services de
terminaux en mode serveur applicatif
et empêche les Certificate Services et
les services cluster. NLB (Network
Load Balancing) est disponible et installé
par défaut mais, si vous en avez
besoin, vous devez l’activer.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010