> Tech > Choisir un type de stockage

Choisir un type de stockage

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Un administrateur Windows pourrait juger que cette information manque de clarté et hésiter entre disques basiques et dynamiques. Si tel est votre cas, la suite vous éclairera.

Tout d'abord, si vous vous interrogez sur la tolérance aux pannes des disques et si vous voulez utiliser des volumes mirrored (RAID 1)

Choisir un type de stockage

ou RAID 5
sur un disque dynamique, il n’y a pas à 
hésiter. Vous ne devez jamais utiliser
l’OS (Windows ou pas) ou le logiciel pour fournir la tolérance aux pannes
des disques. C’est davantage le rôle
des sous-systèmes de stockage matériels.
Les fournisseurs de ces produits
(EMC, Hewlett-Packard – HP – IBM, par
exemple) consacrent beaucoup en
R&D sur la tolérance aux pannes des
disques : ils la veulent meilleure, plus
rapide et plus robuste. Tandis que dans
Windows, la tolérance aux pannes des
disques se limite à  une simple option
sous forme de case à  cocher que
Microsoft a développée à  moindres
frais. Pourquoi confier à  votre OS le fardeau
de la tolérance aux pannes des
disques ? Ces précieuses ressources en
processeur et mémoire que l’OS et les
solutions logicielles utilisent pour
cette corvée, seraient mieux utilisées
par les applications réelles. En matière
de tolérance aux pannes des disques,
soutenez votre fournisseur de stockage
matériel local.

Si Windows Cluster Service est sur
votre écran radar, vous n’avez pas
beaucoup de choix entre disques dynamiques
et basiques. La manière dont
Windows Cluster Service gère les ressources
et traite le failover ne lui permet
pas d’accepter l’agencement des
disques dynamiques. Comme Windows
Cluster Service ne prend pas en
charge les disques dynamiques, il ne
les reconnaît même pas. Donc, si vous
avez configuré des disques dynamiques,
vous ne pourrez établir
Windows Cluster Service que s’il y a au
moins un disque basique disponible
comme disque cluster partagé (c’est-à dire,
disponible sur un médium de
stockage partagé comme bus SCSI ou
SAN – Storage Area Network). Si votre
cluster est constitué de disques basiques, la possibilité de hisser les
disques cluster au niveau de disques
dynamiques – en faisant un clic droit
sur le lecteur de disque dans le disque
Administrator (en NT 4.) ou dans le
snap-in Disk Management de MMC
(Microsoft Management Console) –
n’existe même pas quand Windows
Cluster Service gère les disques basiques.
Pour Windows Cluster Service,
le choix est clair : des disques basiques
sont le meilleur choix (et d’ailleurs le
seul).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010