> Cloud > Cloud : Quelle responsabilité en matière de sécurité des données ?

Cloud : Quelle responsabilité en matière de sécurité des données ?

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 12 avril 2021
email

La question de la responsabilité en matière de sécurité des données stockées dans le cloud est cruciale et mérite qu’on s’y arrête à nouveau. Si l’adoption du cloud croît, où se situe la compréhension et la position des décideurs IT français face à cette problématique ? Quelles sont les inquiétudes et les idées fausses relevées ?

Cloud : Quelle responsabilité en matière de sécurité des données ?

A en croire les chiffres, les investissements dans les initiatives de gestion des données dans le cloud vont bon train, mais n’effacent pas les interrogations des décideurs IT.

L’impact du Covid-19

On remarque une croissance généralisée du cloud dans le contexte sanitaire. Gérer les coûts et la complexité des environnements est une priorité. D’ailleurs, 38% augmenteront les dépenses avec les MSP pour la sauvegarde des données sur site dans le cloud, 37 % pour celle des bureaux distants et 18 % pour le cloud DRaaS.

Toutefois, à la question, est-ce que le contexte Covid-19 a impacté la stratégie d’adoption du cloud ? Les réponses s’orientent ainsi :

  • Une accélération de l’adoption pour la gestion des données – 52%
  • Une utilisation accrue des services de sauvegarde cloud – 55%
  • Une adoption pour la récupération de données – 49%
  • Une utilisation au service de l’infrastructure IT (IaaS) – 61%

Un réel manque de confiance

Malgré cette adoption accélérée, apparaît clairement un manque de clarté et de confiance sur la protection et récupération des données stockées sur les plateformes publiques.

Ainsi, plusieurs craintes émergent.

  • L’insécurité des données sauvegardées sur un Cloud public (AWS, Azure, Office365 …)

Une crainte notamment dans les entreprises disposant de plus de 1PB de données (la sauvegarde sur un cloud public n’est pas aussi fiable que sur site – selon 69%)

  • La responsabilité du fournisseur de services

La responsabilité de la protection et la récupération des données (clouds publics) incombe au fournisseur de services et non du propriétaire des informations – 53%

  • Une responsabilité partagée

Les entreprises doivent comprendre que les données stockées sont sous la responsabilité partagée du propriétaire et du fournisseur de cloud.  

Téléchargez gratuitement cette ressource

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Observabilité 2.0 : 5 défis à relever

Microservices, containers, infrastructures cloud « software-defined »... ces innovations créent une complexité extrême à l’échelle du web et étendent considérablement le périmètre d’observabilité. Comment identifier et relever ces nouveaux défis ?

Conformité & Contrôle

D’autres obstacles sont évoqués. Parmi ceux-ci :

  • La réglementation et la conformité

Parmi les freins à l’adoption des services de données cloud, la réglementation et la conformité interrogent 47% des décideurs

  • Le manque de contrôle

46 % soulignent le manque de contrôle sur les données

  • Les problèmes de sécurité

47 % alertent sur les problèmes de sécurité.

 

Source StorageCraft,  entreprise Arcserve & Dimensional Research – 709 personnes – Responsabilités budgétaires ou techniques en matière de gestion et protection des données et solutions de stockage – Entreprise de 100 à 2 500 employés – Australie, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis.

Cloud - Par Sabine Terrey - Publié le 12 avril 2021