> Tech > Collecter les données de performance du System i avec Collection Services

Collecter les données de performance du System i avec Collection Services

Tech - Par Paul Sorensen - Publié le 24 juin 2010
email

Si vous vous rendez chez votre médecin pour une visite périodique, vous savez qu’il collecte quelques mesures vous concernant : taille, poids, température, pouls et pression sanguine. Le médecin utilise votre historique de mesures pour établir un point de comparaison afin que, à l’avenir, tout changement ou tendance, comme une augmentation de la pression sanguine, soit facile à détecter.Comme votre médecin collecte des données sur vous, vous pouvez faire de même à propos de votre System i, en utilisant Collection Services. Les données ainsi recueillies vous permettront de détecter un problème (par exemple un job qui utilise trop de CPU) ou d’établir des tendances (par exemple, prédire la pénurie prochaine d’espace disque). Il est particulièrement utile d’examiner les chiffres et mesures avant et après l’ajout d’une nouvelle application ou d’un nouveau matériel.

Collecter les données de performance du System i avec Collection Services

Les données sont collectées à partir de différentes ressources système : matériel, système d’exploitation, applications IBM et applications utilisateur. En V5R4, ce sont plus de 20 catégories d’informations que l’on peut collecter. Vous pouvez utiliser des profils fournis par IBM pour personnaliser les données à collecter, ou bien créer vos propres profils personnalisés.

Le profil minimum fourni par IBM inclut les catégories suivantes :
• System Bus contient des données sur le fonctionnement de chaque bus système.
• Storage Pool inclut des données de configuration du pool de stockage et des données de fonctionnement du pool de stockage.
• Hardware Configuration contient des informations sur les ressources matérielles du système. Cette catégorie contient les mêmes données que celles que la commande DSPHDWRSC (Display Hardware Resources) acquiert.
• System CPU contient les données sur l’utilisation de la CPU système pour chaque processeur.
• System-Level Data inclut des données système générales utilisées pour l’ensemble du système.
• Job MI contient des informations sur chaque tâche, job et thread actifs dans le système. Les données collectées sont fournies par l’interface machine (MI, machine interface).
• Job OS400 fournit des informations sur chaque job actif du système. Les données collectées sont fournies par le système d’exploitation.
• Disk Storage contient des données sur l’unité de stockage du système. Cela inclut des informations sur l’unité de stockage de base et des données opérationnelles pour les lecteurs de disques.
• IOP contient des données sur les processeurs d’entrée/ sortie (IOP, input/output processor) du système. Il inclut des données sur l’usage du bus IOP et sur l’utilisation IOP par les ressources de l’adaptateur. Les données brutes collectées sont stockées dans un objet management collection (*MGTCOL).

Ce genre d’objet est un moyen de stockage efficace pouvant contenir de grandes quantités de données de performance. Une fois Collection Services configuré et démarré, les données de performance sont continuellement recueillies et stockées dans ces objets. Par la suite, vous pouvez utiliser les données stockées dans ces objets pour peupler des fichiers base de données de performance. L’Information Center contient des informations détaillées sur les données présentes dans les fichiers base de données.

Dans l’Information Center, cliquez sur Systems management|Performance|Applications for performance management|Performance data files. Gardez Collection Services toujours actif afin de pouvoir superviser continuellement le système. La collecte des données n’alourdit pas exagérément le système car les données sont stockées dans un objet management collection.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Tech - Par Paul Sorensen - Publié le 24 juin 2010