> Tech > Combler le fossé entre Sharepoint et la restauration de fichiers

Combler le fossé entre Sharepoint et la restauration de fichiers

Tech - Par Ethan Wilansky et Jeff Sandler - Publié le 24 juin 2010
email

Les outils Microsoft SharePoint permettent le partage d’informations entre des groupes de personnes appartenant ou non à la même société. (Dans cet article, nous désignons Microsoft SharePoint Portal Server 2003 sous le nom de Portal Server et Windows SharePoint Services 2.0 sous le nom de SharePoint Services.Pour parler des deux, nous dirons SharePoint.)SharePoint assure la gestion des documents au moyen de deux types de référentiels de fichiers : bibliothèques et listes de documents. Les fichiers sont stockés dans une base de données de contenu SharePoint et pas dans le système de fichiers Windows. La gestion de documents de SharePoint souffre d’une énorme lacune : la difficulté de restaurer des fichiers supprimés accidentellement. En outre, bien que la gestion des versions existe, Portal Server et SharePoint Services suppriment tout l’historique des versions dès qu’on a supprimé un élément. Outre les problèmes de restauration de fichiers, SharePoint a un moteur de sauvegarde plutôt faiblard, qui ne permet pas des restaurations de fichiers uniques à partir d’une sauvegarde.

Malgré les insuffisances de SharePoint en matière de sauvegarde et de restauration, il existe des solutions parfaitement utilisables. Nous verrons comment automatiser le processus de sauvegarde SharePoint en utilisant un script de notre cru, puis nous verrons quelques approches en matière de restauration de fichiers.

Combler le fossé entre Sharepoint et la restauration de fichiers

Au lieu de batailler avec la restauration de fichiers de SharePoint – déficiente, répétons- le – vous pouvez fournir des restore et des undelete de fichiers uniques à partir de versions sauvegardées d’une instance de portail Portal Server (en serveur unique ou en ferme), d’une instance de SharePoint Services, ou de collections de sites ou de sites SharePoint. Cependant, les procédures de sauvegarde et de restauration gérées exigent certains moyens: dédier des employés IT à la surveillance du processus, un mécanisme pour demander la restauration des fichiers, et peut-être du matériel supplémentaire pour l’environnement secondaire. On peut réduire le coût d’un environnement secondaire en virtualisant l’instance du portail au moyen de produits de virtualisation de serveurs tels que VMware Workstation ou Microsoft Virtual PC.

Que l’environnement SharePoint secondaire soit physique ou virtuel, les sauvegardes peuvent aussi exiger une capacité de médias substantielle. Pour fournir le stockage nécessaire à vos sauvegardes, vous pourriez utiliser SAN, déjà présent dans beaucoup de grandes entreprises, ou des lecteurs de l’ordre du téra-octet. Beaucoup de fournisseurs offrent des lecteurs téra-octets NAS pour sauvegarder à bon compte les sauvegardes SharePoint. Il est également prudent de stocker vos sauvegardes en dehors du site et d’appliquer la tolérance aux pannes au moyen d’une solution RAID.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par Ethan Wilansky et Jeff Sandler - Publié le 24 juin 2010