> Tech > Commerce Server 2009 R2 – Architecture logique

Commerce Server 2009 R2 – Architecture logique

Tech - Par iTPro - Publié le 09 novembre 2012
email

Prenons le temps de détailler notre architecture logique en commençant par la première couche correspondant à notre couche dite “Présentation” où l’on retrouve essentiellement les briques propres à toutes parties de développement à savoir, Silverlight, ASP.NET (Support du MVC), Winforms, WPF.

Commerce Server 2009 R2 – Architecture logique

Notons toutefois que Commerce Server repose essentiellement sur des briques .Net 2.0 et 3.5 SP1, mais cela n’empêche en rien le développement supérieur à celui-ci. Deux autres briques s’ajoutent, celles de SharePoint 2007 /2010 dépendantes des Commerce Server SharePoint Commerce Services, ou l’on retrouve plus de 30 Web parts prédéfinis.

La deuxième couche nous permet de rentrer en douceur dans la couche “Applicative”, où celle-ci va dialoguer en Front via la Public API (Une API de consommation de service) et un Broker qui se chargera de transiter les différents objets appelés vers notre logique Métier. Nous retrouvons une brique Providers et Operation Sequences qui correspond à un Ordonnanceur d’opérations séquentiel car il est chargé de transiter les informations émises depuis la couche présentation vers les composants Core (contenant les briques requises pour dialoguer avec SQL Server) et les restituer.

Ce qui nous amène à définir le “ Commerce Foundation Core System”, brique contenant 4 éléments (Catalog, Marketing, Orders et Profiles) permettant à un consommateur d’effectuer des opérations commerciales. Ajoutons le dialogue avec SharePoint 2007 / 2010 où les fonctionnalités se ressemblent.
Deux autres providers sont présents l’un permettant d’effectuer des requêtes vers notre Base de données (Database Providers) et des fournisseurs tiers qui eux ont pour mission d’aller dialoguer vers les Web Services de notre “couche de Données”

Maintenant que nous connaissons un peu plus en profondeur les spécificités de développement de la plateforme, attardons-nous sur un des mécanismes fondamentaux du produit : le système des Ordres.

Orders System

Le système d’ordre est une brique importante dans Commerce Server, dans la mesure où l’ensemble des opérations d’achat est géré. Dans celui-ci, nous pouvons dire qu’elle est premièrement mise en place via les Pipelines, même si elle dispose de ses propres modèles objets. En effet, les Pipelines représentent la couche ‘ Business logic ‘ de Commerce Server et permettent à l’Order System d’effectuer uniquement des interrogations vers les Pipelines, qui eux se chargent de traiter des fonctionnalités comme, la gestion du panier, des totaux, des remises sur produits etc.

L’Order System dispose actuellement de composants tels que Abstraction des données, Abstraction des processus, Séparation des « shipments », Mapping, Méthodes de paiement modifiable, Gestion de paniers modifiable, Modèle Objet Extensible, interface de gestion pour les Business Users, et Intégration des Web Services pour les LOB (CRM- ERP))

Orders Files

Dans les différentes solutions et package de site, nous retrouvons deux fichiers XML importants qui sont les OrderObjectMappings.xml et OrderPipelineMappings.xml. Plus précisément, le premier définit comment les objets dans le Runtime Orders sont mappés en tables et colonnes dans la base de données.

Quant au deuxième, il définit comment les objets dans le Runtime Orders mappent les entrées dans un dictionnaire que le pipeline va utiliser.

Pipelines

Les pipelines représentent un Framework à part entière qui a la capacité de lire un ou plusieurs composants et va les exécuter en une seule séquence. En ce sens, nous distinguons la “Séquence” dans laquelle nous retrouvons nos “Stages” qui sont les étapes de traitement de notre workflow et à l’intérieur des “Composants” qui eux (déjà configurés) permettent d’effectuer des opérations avec une granularité importante sur fonctionnalités métiers (calcul de sous-totaux, tva, remise etc..).

Les pipelines traitent des COM objets et peuvent être utilisés de trois façons :

–    OPP (Order Processing Pipelines – lie plusieurs composants et les lance en séquence pour un OrderForm – B2B/ B2C)
–    CSF (Content Selection Framework – modification et extension des publicités et opérations de discount)
–    Direct Mailer (email de masse, custom email)

Enfin, sachez que par défaut, Commerce Server fournit des fichiers pipelines (format .pcf) et possède des mécanismes de traitement déjà configurés ou configurables à votre guise : Advertising.pcf, Basket.pcf, Checkout.pcf, Discounts.pcf, Product.pcf, RecordEvent.pcf, Total.pcf.

En définitif grâce au Pipeline, vous avez les briques déjà toute prêtes pour votre site E-commerce sans devoir tout redévelopper, donc un gain de temps énorme.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 09 novembre 2012