> Tech > Communications et connectivité

Communications et connectivité

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

  Le plus grand changement de XP en matière de réseau est Windows Messenger, qui remplace l'application de messagerie instantanée MSN Messenger et l'application de vidéoconférence NetMeeting. Windows Messenger offre la messagerie instantanée, la vidéoconférence et l'audioconférence et un whiteboard collaboratif. (Cette fonction est également intégrée dans la Remote Assistance, que

j’explique plus loin.) Grâce à  l’amélioration des technologies de transmission audio et vidéo, Windows Messenger offre des prestations de conférence de haute qualité sur des connexions classiques de type DSL et câble-modem haut débit.

   Contrairement à  NetMeeting, Windows Messenger est fondé sur le SIP (Session Initiation Protocol), un protocole de communications en temps réel léger qui utilise les adresses e-mail des participants pour établir une communication (call) sans qu’il soit nécessaire de savoir où se trouvent les participants. (Malheureusement, la façon dont Windows Messenger utilise SIP le rend incompatible avec NetMeeting.) La nouvelle fonction d’annulation d’écho acoustique de Windows Messenger permet d’utiliser un micro de PC standard (plutôt qu’un casque) pour participer à  une audioconférence de qualité. Pour fournir une meilleure qualité audio que le téléphone à  des vitesses de connexion DSL et large bande, Microsoft a incorporé l’audio codec (codage décodage) SIREN à  16 Kbps de Sonic Foundry dans Windows Messenger. Grâce à  Windows Messenger, on peut animer des sessions de discussion (chat) avec des systèmes qui utilisent MSN Messenger. Malheureusement, Windows Messenger n’est pas compatible avec AOL Instant Messenger.

   Pour utiliser Windows Messenger sur Internet, il faut d’abord souscrire un compte Microsoft Passport. Passport est un service gratuit qui gère l’authentification des utilisateurs et l’initialisation des appels. Les utilisateurs d’entreprise peuvent substituer Microsoft Exchange 2000 Conferencing Server comme serveur d’authentification. En outre, le futur produit .NET Server pourra héberger Windows Messenger. La figure 6 montre un exemple des session de vidéoconférence avec Windows Messenger.

   Une poignée de fonctions de communications SOHO (small office/home office) de XP sont de type ICS (Internet Connection Sharing) fonctionnellement identique à  ICS de Win2K et à  ICF (Internet Connection Firewall). ICS permet de configurer un système XP comme une passerelle Internet pour les autres systèmes du réseau. Cette fonction fournit des services DHCP, DNS et NAT (Network Address Translation) de base aux systèmes clients en réseau. Pour que cela fonctionne, un système ICS XP n’a pas besoin d’être toujours connecté à  Internet : on peut configurer les systèmes clients de manière à  initier une connexion dial on demand, ce qui signifie que le système de passerelle ICS se connectera automatiquement à  Internet le moment venu.

   La fonction ICF de XP ouvre et ferme dynamiquement les ports de communication utilisés par les programmes en réseau. ICF maintient une table de connexions que les systèmes locaux initient, et le trafic Internet entrant ne peut atteindre le réseau local que quand la table contient une entrée correspondante – de manière à  confirmer que l’échange de communication a commencé sur votre réseau. Bien que cette nouvelle fonction ne soit pas comparable à  la plupart des produits pare-feu spécialisés, ICF joue un rôle important pour les entreprises SOHO et pour les utilisateurs de haut débit en activité permanente. XP Pro active ICF chaque fois qu’une connexion ICS est établie.

   L’un des nouveaux moyens de communication les plus utiles de XP est Network Diagnostics, un utilitaire précieux pour diagnostiquer et corriger les problèmes du système et du réseau. Network Diagnostics présente l’état actuel de vos services Internet (e-mail, proxy news, par exemple), donne des informations sur l’ordinateur (nom du système, type d’amorçage, RAM disponible, par exemple), ainsi que des informations d’OS (numéro de construction (build), date d’installation, numéro de version) et, plus important, teste l’état des modems et des adaptateurs du réseau. Pour démarrer Network Diagnostics, sélectionnez l’option Scan your system à  partir de Démarrer, Poste de travail, Network and Internet Connections, Network Diagnostics. La figure 7 montre les résultats d’un balayage (scan).

   Lorsqu’il teste les adaptateurs du réseau, Network Diagnostics teste le driver NIC et soumet à  un « ping » la passerelle par défaut, les serveurs DNS primaires et secondaires et l’adresse IP locale. L’utilitaire affiche un indicateur Passed (Réussite) ou Failed (Echec) à  côté de chacun des composants du réseau testé, ainsi que toutes les informations de réseau pertinentes, dont l’adresse IP de la passerelle, les adresses IP du serveur DNS et l’adresse IP locale. On peut configurer Network Diagnostics pour sauvegarder l’ensemble des informations de diagnostic du système et du réseau dans un fichier, que l’on pourra envoyer au Help desk par e-mail ou FTP.

   XP améliore également les communications sans fil. L’OS peut scruter des réseaux sans fil et configurer automatiquement le NIC 802.11 sans fil pour se connecter à  tout réseau ainsi détecté. Cette fonction est utile pour relier des utilisateurs mobiles à  des points d’accès publics. XP gère également le standard IEEE 802.1X pour un accès réseau authentifié.

Téléchargez cette ressource

Checklist de protection contre les ransomwares

Checklist de protection contre les ransomwares

Comment évaluer votre niveau de protection contre les ransomwares à la périphérie du réseau, et améliorer vos défenses notamment pour la détection des ransomwares sur les terminaux, la configuration des appareils, les stratégies de sauvegarde, les opérations de délestage... Découvrez la check list complète des facteurs clés pour améliorer immédiatement la sécurité des terminaux.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT