> Tech > Compiler

Compiler

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Chaque fois que l’on sauvegarde les changements d’un éditeur Java, le source est compilé, donc aucune action de compilation séparée n’est nécessaire. (Remarque : La compilation dans le workbench WDSc est appelée building, ou construction.) Le compilateur Java est étroitement intégré au workbench et est suffisamment intelligent pour compiler (ou

recompiler) les seules parties du projet touchées par le changement en question. On peut donc sauvegarder les changements et passer directement à l’exécution ou au déboguage de l’application.

Soulignons que cette étroite intégration entre le workbench et le compilateur permet ce qui suit :

Afficher les erreurs. Après la sauvegarde, les éventuelles erreur de compilation apparaissent dans la vue Tasks et sont affichées dans l’éditeur. Les lignes qui comportent des erreurs de compilation sont flanquées d’un x rouge dans la marge gauche de l’éditeur et le segment de la ligne contenant l’erreur est souligné d’un trait rouge ondulé.

Refactorisation intelligente. S’il faut renommer une classe, une méthode ou un champ, utilisez les actions de refactorisation fournies par les outils de développement Java. A l’aide du compilateur intégré, ces actions trouvent toutes les références de l’ancien nom et les remplace par le nouveau.

Remplacement du « hot code ». Les changements apportés au code Java pendant le déboguage seront automatiquement pris en compte et exécutés par le débogueur, sans devoir arrêter et redémarrer l’application.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010