> Tech > Configuration de BizTalk Server 2000

Configuration de BizTalk Server 2000

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

BizTalk Server 2000 tourne sous Windows 2000 Server ou Windows 2000 Advanced Server. Les clients de BizTalk Server 2000, comme BizTalk Management Desk, BizTalk Editor et BizTalk Mapper, tournent sur toutes les versions de Windows 2000, ainsi que sous Windows NT 4.0 et Windows 98. BizTalk Server 2000 exige NTFS,

Configuration de BizTalk Server 2000

MDAC (Microsoft
Data Access Componant) 2.5, DCOM (Distributed COM) 1.3 et Internet Explorer 5.0.
Avant de l’installer, il faut installer SQL Server 7.0 sur le même serveur ou
sur un système se connectant au système BizTalk Server 2000. (Les trois bases
de données utilisées par BizTalk Server peuvent même résider sur des systèmes
SQL Server distincts se connectant au système BizTalk Server 2000). Tous les serveurs
BizTalk Server du même groupe utilisent les mêmes bases de données SQL Server.
Après cette installation, BizTalk Server 2000 est prêt à  être configuré.
L’exemple suivant illustre comment configurer BizTalk Server. Supposons une entreprise
e-Vendeur et un client e-Acheteur. On souhaite que BizTalk Server soit configuré
pour utiliser un script ASP (Active Server Pages) sur le serveur Web HTTP pour
recevoir des bons de commande et les envoyer à  une application de comptabilité
interne au moyen d’un AIC. De plus les bons de commande entrants et sortants doivent
utiliser la même définition de document. Mais, en fonction des besoins et de l’environnement,
il est possible d’utiliser d’autres protocoles et mécanismes pour la réception
et l’expédition des documents. Par exemple, supposons que l’on veuille utiliser
HTTPS pour sécuriser la réception des documents et MSMQ pour un transfert asynchrone
des documents reçus aux applications internes. Cette configuration BizTalk Server
s’accomplit en cinq étapes principales : définition des organisations, création
d’une définition de document, définition d’un inbound agreement (accord d’entrée),
définition d’un outbound agreement (accord de sortie) et création d’un pipeline.
Définition des organisations. Il faut d’abord définir une organisation
par défaut pour BizTalk Server dans BizTalk Management Desk. (La première organisation
définie pour BizTalk Server devient l’organisation par défaut, c’est généralement
votre entreprise. Si vous définissez en premier un partenaire commercial, c’est
son organisation qui sera l’organisation par défaut. Après avoir défini plusieurs
organisations, vous pouvez changer l’organisation par défaut. L’organisation par
défaut définie est utilisée par l’organisation source lors de la création de nouveaux
accords d’entrée ou de sortie, et de pipelines). Pour définir une organisation
par défaut, cliquez sur Sélectionner dans la section Organisation par défaut de
la sous-fenêtre de gauche de l’interface BizTalk Management Desk, puis cliquez
sur Nouvelle dans la fenêtre Sélectionner une organisation, qui s’affiche. Dans
la fenêtre Editeur d’organisation qui s’ouvre, définissez une nouvelle organisation
par défaut en spécifiant le nom d’une organisation, les adresses (par exemple
adresses HTTP, FTP, courrier électronique qu’utiliseront les documents des partenaires
commerciaux), et les noms des applications dans les zones appropriées. Dans l’exemple,
l’organisation par défaut est e-Vendeur, l’adresse est une adresse HTTP – http://biztalk.e-vendeur.com/ReceiveStandard.asp
– et le nom de l’application est Comptabilité. Utilisez la même méthode pour définir
d’autres organisations, comme votre client e-Acheteur, mais ne définissez pas
l’autre organisation comme organisation par défaut.
Création d’une définition de document. Après avoir convenu avec votre client
d’un schéma XML dans la bibliothèque de schémas BizTalk (par exemple le schéma
baptisé PO du site Web BizTalk) pour le document bon de commande, sauvegardez-le
dans un répertoire de définitions de documents. Pour stocker les définitions de
documents, BizTalk Server propose le répertoire par défaut \Program Files\Microsoft
BizTalk Server\BizTalkServerRepository\DocSpecs. Puis utilisez BizTalk Editor
pour importer le schéma. Sélectionnez Importer dans le menu Outils et choisissez
le schéma de données XML comme module d’importation. Cherchez le fichier du schéma
que vous avez sauvegardé et ouvrez-le, puis sauvegardez le schéma importé dans
un fichier de définition de document baptisé PO Spec dans le répertoire des définitions
de documents.
Définition d’un accord d’entrée. Avant de définir un accord d’entrée, copiez
le fichier ReceiveStandard.asp de \Program Files\Microsoft BizTalkServer\Samples
dans le répertoire Microsoft IIS par défaut \Inetpub\wwwroot. BizTalk Server 2000
propose un script ASP standard pour recevoir les documents utilisant HTTP. Dans
l’interface BizTalk Management Desk, cliquez sur l’icône à  l’extrême gauche de
la barre d’outils (c’est-à -dire l’icône de page) et cliquez sur Accord. Dans la
fenêtre de l’Editeur d’accord qui s’ouvre (Figure 4), tapez le nom de l’accord
d’entrée dans la zone prévue à  cet effet, par exemple Inbound PO from e-Acheteur.
Par défaut, c’est l’organisation par défaut e-Vendeur qui est la source lors de
la création d’un nouvel accord. Pour changer la source en e-Acheteur, cliquez
sur l’icône Source, puis sélectionnez e-Acheteur. L’éditeur d’accord utilisera
automatiquement l’organisation par défaut e-Vendeur comme destination une fois
le changement de source effectué.
Il faut ensuite spécifier la définition de document et le service de transport
qui seront utilisés par l’accord. Pour ce faire, cliquez sur l’icône Définition
de document et sélectionnez la définition de document PO Spec. Cliquez sur l’icône
Transport et spécifiez le service de transport qui utilise HTTP et l’adresse http://biztalk.e-seller.com/ReceiveStandard.asp.
Puis sauvegardez cet accord d’entrée comme accord complet. La preview de BizTalk
Server ne permet pas de modifier la source et la destination après avoir créé
et sauvegardé un accord. (On peut voir que ces options sont grisées sur la Figure
4). La preview ne permet pas non plus de supprimer un accord sauvegardé. Mais
Microsoft devrait traiter ces problèmes dans la version définitive de BizTalk
Server).

Le SDK donne une liste d’interfaces et d’objets qui permettent au développeur
de customiser et d’étendre les fonctionnalités de BizTalk Server

Définition d’un accord de sortie. Pour configurer BizTalk Server pour transmettre
les documents reçus à  une application de comptabilité interne, il faut savoir
si l’éditeur des applications utilisées fournit son AIC pour BizTalk Server, avant
de définir un accord de sortie. Par exemple, SAP propose l’AIC de SAP R/3 pour
BizTalk Server. Si l’éditeur de votre application ne fournit pas d’AIC pour BizTalk
Server, vous devrez écrire un AIC vous-même. (Un développeur de logiciels peut
utiliser le kit de développement logiciel de BizTalk Server et Visual Basic ou
C++ pour programmer un AIC. Le SDK de BizTalk Server donne une liste d’interfaces
et d’objets qui permettent au développeur de customiser et d’étendre les fonctionnalités
de BizTalk Server). Dans BizTalk Server, vous enregistrez un AIC de l’éditeur
ou du développeur. (Le manuel BizTalk Server de Microsoft détaille comment développer
et enregistrer un AIC pour BizTalk Server).
La procédure de définition d’un accord de sortie est semblable à  celle d’un accord
d’entrée. Vous nommez l’accord (par exemple Outbound PO to Accounting), indiquez
l’organisation source (par exemple e-Vendeur) et tapez la destination (par exemple
une application de comptabilité). Pour définir la destination, cliquez sur l’icône
Destination, sélectionnez e-Vendeur dans la liste contextuelle des organisations
et sélectionnez Comptabilité comme application. La définition de document est
la même PO Spec déjà  utilisée pour l’accord d’entrée, et le service de transport
est l’AIC.
L’interface de l’éditeur d’accords comprend deux icônes optionnelles : Enveloppe
et Sécurité. Les enveloppes BizTalk Server sont analogues aux enveloppes de courrier
postal. BizTalk Management Desk permet de créer une enveloppe en spécifiant un
format d’enveloppe, tel que XML ou X12, puis d’associer l’enveloppe à  un accord
en cliquant sur l’icône Enveloppe dans la fenêtre de l’éditeur d’accords. BizTalk
Server utilise l’enveloppe dans les accords de sortie pour encapsuler les documents
sortants et dans l’accord d’entrée pour ouvrir l’enveloppe qui encapsule les documents
entrants. Si vous ne définissez pas d’enveloppe pour un accord, BizTalk Server
utilise par défaut le format XML. Le paramètre de sécurité optionnel permet à 
BizTalk Server d’utiliser la fonctionnalité de chiffrement et la signature numérique
lors de l’envoi et de la réception des documents.
Création d’un pipeline. Pour créer un pipeline pour la remise des bons
de commande, mettez en surbrillance l’accord de sortie Outbound PO to Accounting
dans la liste des accords de l’interface BizTalk Management Desk. Sélectionnez
Nouveau dans le menu Fichier, cliquez sur Pipeline et donnez un nouveau nom de
pipeline (par exemple PO from e-Acheteur to e-Vendeur’s Accounting) dans la fenêtre
de l’éditeur de pipeline qui s’ouvre (Figure 7). Cliquez sur l’icône Source, puis
sélectionnez l’organisation e-Acheteur comme source. Cliquez ensuite sur l’icône
de définition de document entrant et sélectionnez la définition PO Spec. (BizTalk
Server peut associer plusieurs définitions de documents à  un accord. Sélectionnez
seulement la définition de document dont vous avez besoin pour un flux de livraison
de documents spécifiques dans un pipeline). Cliquez sur l’icône Définition de
document sortant, puis sélectionnez la même définition de document PO Spec.
Le pipeline de cet exemple utilise la même définition de document à  la fois pour
les accords d’entrée et de sortie, il n’est pas nécessaire de définir une carte
pour lui. Dans le cas contraire, il faudra utiliser BizTalk Mapper pour créer
un fichier de cartographie. Pour utiliser un service de transport différent de
celui que définit l’accord de sortie, cliquez sur l’icône Ignorer les valeurs
de transport par défaut et donnez les informations du nouveau transport.
L’éditeur de pipeline permet de définir le filtrage des pipelines, qui indique
à  BizTalk Server de traiter seulement les documents reçus répondant aux critères
de filtrage (par exemple le type de paiement des bons de commande est une carte
de crédit). Un pipeline peut aussi être configuré pour indiquer à  BizTalk Server
de consigner certaines zones des documents entrants dans la base de données de
suivi. Cette fonction permet de faire le suivi et d’analyser l’opération commerciale
(par exemple découvrir le nombre total de commandes pour un équipement spécifique).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010