> Tech > Configuration d’une solution de Remote Blob Storage (RBS)

Configuration d’une solution de Remote Blob Storage (RBS)

Tech - Par iTPro - Publié le 12 juin 2014
email

Dans une base de données de contenu typique, les documents (métadonnées et BLOBs) ont tendance a consommer la majorité de l’espace.

Configuration d’une solution de Remote Blob Storage (RBS)

Si on visualise assez bien le volume qu’occupera un document (avec ses versions, ses métadonnées), on ne pense pas assez souvent à l’impact que ce même document aura dans le système tout au long de son cycle de vie. Le stockage de SharePoint est impacté par plusieurs facteurs :

•    Le versioning de document  (duplication du contenu)
•    Le contenu des corbeilles
•    Les données d’audit, stockées dans les bases de contenu
•    Le cache des Office Web Apps 
•    Les bases de données de service  
•    Les journaux de transactions

Si tous ces éléments peuvent-être intéressants d’un point de vue fonctionnel, ils  entrainent néanmoins une augmentation de l’empreinte de stockage, le volume de données stockées représentant environ  2.3 fois les données utiles. Un volume de 1To de données occupant environ 2.292 To.

Pour ces raisons, la mise en place d’une solution d’externalisation des données s’appuyant sur un fournisseur RBS peut apporter de nets effets positifs.

Partons pour démontrer cela de cette étude de Microsoft (en accès public à l’adresse http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=14726) qui présente les gains de la mise en place d’une solution d’externalisation des BLOBs :

 

BLOB SQL

RBS

Gain

Taille de base de données – 1To

2 292 Go

26 Go

98,9%

Taille de sauvegarde de base de données – 100Go

217 Go

7 Go

96,8%

Temps de sauvegarde de base de données – 217Go

2 490 s

38 s

98,5%

Temps de défragmentation de base de

données – 100Go

120 s

4 s

96,7%

Temps moyen de réponse de SharePoint

28 ms

21 ms

25,0%

Téléchargement de fichier volumineux – 500Mo

55 s

29 s

47,6%

Cette étude montre bien sûr des gains au niveau du stockage, mais permet de visualiser également les bénéfices indirects d’une telle solution :

•    en premier lieu, les tâches d’administration de la base de données seront réduites, ainsi que les problématiques de temps de backup, de mise en place de la sauvegarde.
•    en second lieu, une amélioration des performances de SharePoint va également se dégager.

Cette amélioration s’explique par le fait que lorsqu’on appelle une page SharePoint, le Web Front End interroge  le serveur de base de données qui  à son tour va requêter la base de contenu ainsi que la base de données de configuration. De son côté, SQL Server cherchera toujours à exécuter les plans les plus optimisés.

En implémentant une solution RBS, les éléments qui rentreront dans les règles d’externalisation vont être physiquement déplacés hors des bases de données de contenu, qui n’en conserveront que les métadonnées. Un stub va être créé pour chaque élément et les données déplacées dans un emplacement de stockage, généralement autre que le serveur de base de données (voir figure ci-dessous).

(((IMG6945)))
Schéma d’implémentation de RBS.

Deux facteurs vont alors contribuer à améliorer la performance des indexes :

•    La réduction de la taille des bases de contenu
•    Le remplacement dans les bases des BLOBs par des GUID

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 12 juin 2014