> Tech > Consécration de Windows 7

Consécration de Windows 7

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Après un premier jour destiné aux développeurs et qui a permis de découvrir les nouveautés de les communications unifiées ou la stratégie Software As Services étaient

Consécration de Windows 7

bien entendu de la partie. Enfin, le troisième jour fut consacré à une plénière plus "geek", selon une expression d’Eric Mittelette, en charge du contenu des Microsoft TechDays 2009, avec la reprise des 12 quêtes fondamentales de l’informatique, définies par Jim Gray, chercheur chez Microsoft  disparu en mer il y a 2 ans.

Mais les Microsoft Techdays 2009 ne se résument pas seulement aux "Keynotes". Au final c’est plus de 300 conférences techniques qui ont eu lieu pour tous les publics, avec près de 60 % des speakers qui ne venaient pas directement de chez Microsoft. Dans un premier bilan chiffré Microsoft a fait savoir que plus de 16 000 personnes ont participé à l’évènement sur les trois jours pour un total de 10 000 visiteurs uniques. L’engouement pour l’événement a semble-t-il été exacerbé par la présence de la Beta de Windows 7 qui devrait remplacer Vista d’ici  la fin de l’année 2009. "Plus de 6000 personnes se sont inscrites pour participer aux sessions de présentation de l’OS" a indiqué Eric Mittelette, chargé du contenu de l’évènement. "On a même dû refuser des gens".

Du côté du salon, les visiteurs faisaient le pied de grue devant le stand de Microsoft, en espérant pouvoir décrocher la sacro sainte Beta version de Windows Seven. La table Surface a aussi fait fureur au stand de Wygwam, constamment entouré par les curieux du Multi Touch. 

Au centre des usages
L’événement a aussi été l’occasion de faire une grande annonce sur les usages des nouvelles technologies au travail. Les résultats d’une enquête menée par Eranos, AddedValue, l’Ifop et BearingPoint ont permis de montrer ce que les utilisateurs font précisément de leur ordinateur pendant le travail. Premier constat, on utilise moins l’informatique dans la sphère professionnelle que dans la sphère privée. En effet, 72% des actifs utilisent un ordinateur pour leurs loisirs et 46% pour leur travail (source IFOP décembre 2009).

Autre constat, les messageries instantanées du type Windows Live Messenger sont de plus en plus présentes dans la sphère du travail. Il en va de même pour les nouveaux outils que sont les Wiki, ou les réseaux sociaux. Les quatre usages les plus courants sont : partager (32 %), rechercher (31 %), informer (28 %) et mettre à jour des données (24 %). Il ressort de l’étude que certains outils sont détournés de leurs fonctions comme le mail qui, outre le fait de communiquer, permet aussi de chercher de l’information ou d’organiser sa journée.

A partir des constatations effectuées, l’étude a fait ressortir les prochains défis de l’informatique professionnelle. Il s’agira de s’inspirer des usages de la sphère privée pour que le travail soit plus collectif, plus participatif. La "fracture des usages" entre la sphère privée et publique devra être réduite. Enfin, il s’agira d’impliquer plus fortement les directeurs informatique et les managers pour faire prendre aux entreprises le virage de la modernité informatique.

Au-delà de cette étude, Microsoft a aussi annoncé l’ouverture du premier centre des usages en ligne www.aucentredesusages.com, dont l’objectif est de faire fructifier les résultats de cette enquête.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010