> Tech > Construire, tester, construire, tester

Construire, tester, construire, tester

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Après avoir défini le dessin initial du tableau de bord, vous pouvez commencer la mise en ?uvre. Heureusement il existe de nombreux outils qui vous aideront dans cette entreprise. Des outils de business intelligence open-source comme Pentaho fournissent rapidement un tableau de bord opérationnel,

Construire, tester, construire, tester

à peu de frais. Les produits classiques de datawarehousing et d’analyse incluent souvent des générateurs de tableau de bord parmi leurs utilitaires.

L’outil de création de tableau de bord fonctionne généralement sur un serveur Web Windows ou Unix, interrogeant d’autres systèmes comme votre System i pour acquérir les PKI à afficher. D’autres systèmes opèrent comme une composante d’affichage pour les applications Web existantes écrites en Java ou PHP. Quelle que soit la méthode choisie, un petit nombre d’étapes basiques suffiront pour obtenir un prototype de tableau de bord opérationnel. La plupart des environnements de développement de tableau de bord fournissent un outil de dessin et une palette d’instruments dans laquelle vous pouvez puiser pour créer le tableau de bord.

Il vous faudra associer les instruments prévus dans votre planning aux équivalents les plus proches du kit de l’outil de développement choisi. Une fois les instruments sélectionnés et positionnés, il faut les lier aux procédures externes qui peuvent délivrer le PKI aux affichages du tableau de bord. Ce peut être très simple : définir une requête ODBC SQL ou très complexe : comme un service Web basé sur XML (que vous construisez à l’aide d’autres outils). Le test constitue la dernière étape de conception du tableau de bord.

Compte tenu de l’importance de cet outil, il faut vérifier en double toutes les données extraites pour vous assurer qu’elles délivrent des données exactes aux instruments. Une fois que les utilisateurs auront manipulé la première ébauche, il y aura sûrement des modifications à apporter. Il n’est pas rare de devoir procéder à cinq ou six passages avant qu’un tableau de bord ne soit parfaitement opérationnel. Préparez-vous à résister aux objections de certains utilisateurs.

Si l’un d’entre eux a déjà l’expérience d’un tableau de bord qui ignore les préceptes énoncés ici, prenez le temps de lui expliquer pourquoi il faut éviter cette transgression. Par exemple, quelqu’un a peut-être vu ou utilisé un tableau de bord plein de graphisme 3D ou de cadrans et indicateurs plus vrais que nature. Agréables à l’oeil, ces artifices peuvent être séduisants mais en définitive nuisibles à l’objectif du tableau de bord : communiquer efficacement une vue d’ensemble de la marche de l’entreprise.

Après vous êtres habitués aux tableaux de bord, vous leur trouverez probablement des usages dans d’autres domaines de l’entreprise : automatisation de production, formation ou autres. Le concept du tableau de bord sera toujours bénéfique pourvu que soient respectés les principes de base : une présentation claire de l’information. 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010