> Tech > Créer la source

Créer la source

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le code source de la procédure SQL peut être créé de quatre manières différentes :

  • Utiliser les options Database sous iSeries Navigator. Sous la zone base de données d'iSeries Navigator, on peut sélectionner l'onglet Add SQL Triggers dans la boîte de dialogue Properties, et iSeries Nav vous guidera dans

Créer la source

la création du trigger SQL.
C’est la bonne méthode si vous
n’êtes pas habitué à  SQL, car iSeries
Navigator vous guide pas à  pas dans
la définition des conditions du trigger
et l’instruction d’exécution.

  • Utiliser les scripts Run SQL sous
    iSeries Navigator. On peut copier et
    coller l’instruction dans les scripts
    Run SQL dans iSeries Navigator et
    avoir l’instruction exécutée.
    L’utilisation de cet outil sous iSeries
    Navigator présente un avantage :
    vous pouvez sauvegarder le script
    dans l’IFS ou sur le disque dur du
    PC, ou avoir de multiples instructions
    SQL dans un fichier source
    basé sur PC.

  • Utiliser Interactive SQL (ISQL) à  partir
    d’une session d’écran passif.J’aime bien utiliser ISQL pour tester des instructions SQL.
    Bien que l’instruction ci-dessus puisse être traitée dans
    ISQL, je préfère ne pas utiliser SQL pour de longues instructions
    que je pourrais souhaiter modifier ou utiliser
    maintes et maintes fois.

  • Utiliser la commande RUNSQLSTM (Run SQL Statement)
    avec un membre source. C’est la méthode que j’ai utilisée.
    Comme je fais la plus grande partie de mon édition source
    en PDM/SEU, c’est pour moi le processus d’édition (modification)
    le plus commode. Une fois que j’ai créé le
    membre source, la commande suivante l’a traité :

    RUNSQLSTM SRCFILE(MYLIB/QSQLSRC)
    SRCMBR(VERIFYCHG) NAMING(*SQL)

  • Si l’instruction est correcte, la procédure
    SQL est créée. Vous trouverez trois
    fichiers spoulés et, si vous êtes curieux,
    vous pouvez examiner le code source C
    que le processus crée pour construire le
    programme C. Dans notre exemple, vous trouverez un objet
    MYLIB/VERIFYCHG type CLE. S’il vous faut déboguer la procédure,
    vous vous retrouverez en train de visualiser le code
    C.

    Pour tester le bon fonctionnement du code trigger, vous
    pouvez utiliser des instructions SQL. La figure 4A montre
    deux instructions SQL et la figure 4B montre les résultats obtenus
    dans la table mylib.creditchg.

    Téléchargez gratuitement cette ressource

    IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

    IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

    Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

    Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010