> Tech > Créer une perspective personnalisée

Créer une perspective personnalisée

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Tout d’abord, créez une connexion à votre base de données. Faites un clic droit dans la vue Data Explorer et sélectionnez New Connection, comme le montre la figure 3. Ensuite, nommez votre connexion (figure 4). Puis, définissez le genre de base de données auquel vous voulez vous connecter. Les possibilités

Créer une perspective personnalisée

de connexion aux bases de données sont multiples, car il s’agit d’un outil à plates-formes et bases de données multiples. Pour trouver la connexion base de données i5, ouvrez l’option DB2 Universal Database et sélectionnez l’option « for iSeries VxRx » qui correspond à votre serveur. Entrez le Host, qui peut être un domaine ou une adresse IP, et entrez l’ID et mot de passe d’utilisateur par défaut pour la connexion (figure 5).

Enfin, établissez les schémas (bibliothèques) nécessaires dans votre connexion base de données. L’action par défaut consiste à charger les définitions de données pour tout ce qui se trouve sur votre serveur, sauf les bibliothèques qui ne commencent pas par QSYS. Si le serveur a beaucoup de bibliothèques et si vous prenez l’option par défaut, soyez très patient pendant que WDSc charge toutes les définitions de données présentes sur le système, la première fois. Généralement, vous cliquerez sur le bouton Add et ajouterez des filtres qui définissent seulement les bibliothèques avec lesquelles vous voulez travailler pour la connexion. Vous pouvez aussi créer des filtres pour ne charger que certaines tables (fichiers) dans le filtre du bas.

Une fois vos filtres définis, cliquez sur Finish. WDSc se connecte au serveur avec l’ID et le mot de passe utilisateur spécifiés, charge les définitions de données spécifiées, et crée une nouvelle connexion dans la vue Database Explorer (figure 6). Une fois la connexion construite, vous pouvez faire un clic droit dessus pour ajouter/supprimer des filtres, la rafraîchir ou même la supprimer de la liste.

Vous pouvez désormais utiliser la connexion dans la vue Data Definition. Faites glisser la connexion jusqu’à la vue Data Definition et placez-la dans un dossier Data Definition existant (figure 7). Quand vous ouvrirez la connexion dans la vue Data Definition, vous pourrez naviguer au travers des schémas (bibliothèques) sélectionnés dans la connexion. Le fait d’ouvrir le dossier Tables montre toutes les tables présentes dans votre connexion (figure 8). Si votre table contient des vues SQL, des alias ou des procédures stockées, vous pourrez accéder aux objets SQL existants et vous pourrez créer de nouveaux objets SQL (comme une vue) également.

Quand vous ouvrez une table, sa structure est affichée (figure 9). Les onglets en bas de cette vue vous permettent de naviguer vers les onglets column et key pour obtenir plus d’informations sur la structure de la table. Vous pouvez modifier la structure de la table à partir de cette vue, tout comme vous pourriez aller dans le DDS sur le serveur pour effectuer un changement. Pour des vues SQL, vous pouvez faire un clic droit et sélectionner Sample contents pour exécuter la vue. La vue DB Output de la figure 10 montre le résultat.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010