> Tech > D’autres outils Web pour les programmeurs iSeries

D’autres outils Web pour les programmeurs iSeries

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Phil Coulthard et George Farr - Mis en ligne le 21/09/2005 - Publié en Décembre 2004

Nous continuons ici à  présenter aux programmeurs iSeries les outils Web inclus dans WDSc (WebSphere Development Studio Client), que tous les programmeurs RPG et Cobol possèdent. Dans les articles précédents (voir l'encadré « Articles précédents »), nous décrivions l'architecture MVC (model-view-controller) des applications modernes et montrions comment le framework Struts se prête à  l'utilisation de cette architecture pour construire des applications Web. Nous avions aussi commencé à  décrire les outils Web qui facilitent la construction d'une nouvelle application Web par-dessus Struts, en utilisant RPG ou Cobol pour la logique de gestion du troisième niveau (modèle). Nous continuons notre périple en abordant la partie vraiment intéressante, celle où nous écrirons réellement un fragment opérationnel d'application Web, et ce avec deux seuls ingrédients : le code RPG existant et nos compétences RPG actuelles.
Nos deux articles précédents étaient basés sur WDSc 5.1.0, mais depuis le 16 juillet nous disposons de WDSc 5.1.2, améliorée à  plusieurs égards. Cet article s'appuie donc sur cette nouvelle release particulièrement riche. S'il nous arrive d'utiliser une amélioration propre à  la 5.1.2, nous le mentionnerons.

D’autres outils Web pour les programmeurs iSeries

On trouve trois couches d’outils Web dans WDSc. La première est constituée des outils
Web hérités du produit de base WebSphere Studio Site Developer, qui inclut un
type et une perspective de projet Web, ainsi que divers éditeurs pour des types de
fichiers Web courants comme HTML, GIF, Java Server Pages (JSP) et Cascading Style
Sheets (CSS). Site Developer fournit aussi le WebSphere Test Environment pour tester
et déboguer votre application Web avec une copie locale de WAS (WebSphere
Application Server). Grâce à  la première
couche d’outils Web, il est relativement facile
d’écrire des applications Web en utilisant
le langage Java pour la logique de gestion.
La deuxième couche d’outils Web repose
sur la première et elle provient également
de Site Developer : les outils Struts.
Ces outils simplifient l’écriture d’une application
Web qui tire parti du framework
Struts open-source bien connu, mais utilise
Java pour construire le langage de la logique de gestion. Cette couche inclut le Weg
Diagram Editor, qui permet de représenter graphiquement le flux Web avant de
créer les fichiers proprement dits (voir l’article « Une meilleure architecture avec
MVC et Struts », iSeries News septembre 2004 ou www.itpro.fr ).
La troisième couche campe sur les deux premières et elle est unique à  WDSc.
Cette couche permet à  la logique de gestion d’une application Web Struts d’être en
RPG ou Cobol, plutôt qu’en Java seulement. Nous la considérons comme la couche
des outils Web iSeries et visons l’objectif suivant : permettre aux programmeurs RPG et Cobol d’écrire des applications Web fonctionnelles
avec leurs connaissances actuelles.
Les outils Web iSeries incluent deux wizards
et une palette de parties de pages Web. Le premier
wizard a pour nom iSeries Web Tools
Runtime Configuration. Il vous permet de configurer
le projet Web pour un système iSeries
cible contenant votre logique de gestion RPG
ou Cobol. Vous pouvez lancer ce wizard à  partir
du menu contextuel d’un projet Web ou à  partir de la barre
d’outils quand un projet Web est sélectionné. Dans ce wizard,
vous indiquez l’information qui s’applique à  toutes les interactions
du projet. Une interaction est une séquence de deux
pages Web, où un bouton Submit sur la première page invoque
la logique de gestion (en utilisant une action Struts)
puis affiche la seconde page. En essence, les sites Web ou applications
dynamiques peuvent être considérés comme des
ensembles d’interactions, où la page de sortie de l’une peut
servir de page d’entrée à  l’autre.
Le second wizard des outils Web iSeries se nomme iSeries
Web Interaction. Il permet de créer facilement une nouvelle
interaction à  partir de la logique de gestion RPG ou Cobol
existante. Vous devez identifier le programme ou la procédure
ILE à  invoquer à  partir de la première page, y compris les
paramètres d’entrée et de sortie. Le wizard génère alors une
classe actions Struts en Java pour appeler ce programme ou
procédure. Il peut aussi, si vous le souhaitez, créer une page
Web d’entrée qui demande les paramètres d’entrée et une
page Web de sortie qui affiche les paramètres de sortie.
L’interaction se déroule ainsi : quand vous cliquez sur Submit
sur la première page, votre logique de gestion est invoquée et
les résultats apparaissent sur la seconde page. Vous pouvez
aussi spécifier des pages d’entrée et de sortie existantes. Dans
ce cas, vous devez associer les champs nommés sur chaque
page aux paramètres d’entrée ou de sortie dans l’appel de
programme ou de procédure, après quoi le code généré les
relie entre eux.
Pour vous aider à  créer vos propres pages Web, WDSc inclut
le Page Designer: un outil WYSIWYG de conception de
page Web. Le Page Designer présente une palette iSeries
pleine de contrôles UI Web que vous pouvez faire glisser sur
votre page. Les attributs de ces contrôles vous sont familiers :
edit code et edit word pour les labels et les champs d’entrée,
ainsi que des options de contrôle de validité. Ces attributs génèrent
le JavaScript approprié : de quoi empêcher un utilisateur
d’entrer une lettre dans un champ numérique, sans être
expert en JavaScript.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010