> Tech > Dans le détail de WPF

Dans le détail de WPF

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

 Le SP1 introduit un certain nombre de fonctions WPF dans VS 2008, notamment la prise en charge des onglets d’événements dans l’explorateur de propriétés et la possibilité d’un tri alphabétique des propriétés, les lignes d’alignement de marges pour un agencement plus rapide des formes, une meilleure prise en

Dans le détail de WPF

charge de TabControl, Expander et Grid par le concepteur, la gestion d’un débogueur pour l’évaluation des expressions LINQ et des ensembles de résultats, ainsi que de nouveaux contrôles Windows Forms, comme la forme vectorielle, DataRepeater et l’impression.

 Certaines fonctions WPF ciblent les développeurs ASP.NET, notamment la mise à niveau des performances de HTML Designer et de Source Editor, les préférences de code et la mise en forme JavaScript enrichie, les meilleures per- formances de l’interpréteur Java en arrière-plan, ainsi que le retour du débogage et de la fonction IntelliSence dans ASP.

Steve Orr, un MVP Microsoft spécialiste de ASP.NET et auteur de l’ouvrage « Beginning ASP.NET 2.0 AJAX (Programmer to Programmer), publié chez Wrox en 2007, voit « beaucoup de choses intéressantes pour la communauté ASP.NET » dans le SP1. Parmi les mises à jour préférées figure la nouvelle fonctionnalité ASP.NET Dynamic Data. Elle constitue l’infrastructure de support des données pour la création d’applications Web orientées données sur un modèle LINQ to SQL ou EDM (Entity Data Model). LINQ est un ensemble d’extensions du .NET Framework et permet aux langages .NET d’interroger des données natives au moyen d’une syntaxe proche du SQL.

Le ADO.NET Entity Framework, qui représente le tout dernier modèle d’accès aux données de l’éditeur, fournit une technologie de mappage ORM (object-to-relational mapping). « Le ADO.NET Entity Framework vous permet d’avoir un niveau d’abstraction plus élevé vis-à-vis de vos données », explique Swenson. « Ainsi, les développeurs peuvent gérer ces concepts de haut niveau et effectuer plus de programmation à l’aide de modèles, en commençant avec la base de données. »

« Le Entity Framework est le concept Microsoft le plus proche de la boîte à outils ORM », indique Mark Driver. « Il reproduit ce que les personnes aiment accomplir avec Hibernate. LINQ to Entities est aussi proche que possible de l’approche ORM qui sera celle de Microsoft prochaine – ment. » Le SP1 combine LINQ et EDM dans la plate-forme de données standard pour toutes les nouvelles fonctionnalités orientées données de .NET et de VS, notamment ADO.NET Data Services, EntityDataSource et ASP.NET Dynamic Data. Selon Roger Jennings, développeur et directeur dans la société californienne Oakleaf Systems, le Service Pack gère les nouveaux types de données Date et Time pour LINQ to SQL, mais il ne gère pas les types de données spatiales, notamment Geology et Geometry.

Tout comme Steve Orr, l’analyse Jeffrey Hammond du cabinet Forrester Research Inc. est un admirateur de la fonction Dynamic Data et il la considère comme un argument particulièrement compétitif. « Dans une certaine mesure, Microsoft met en place de véritables fondations structurelles qui vont permettre d’effectuer des choses intéressantes à l’avenir autour des architectures MVC (Model View Controller) », indique Hammond. « Lorsque vous examinez la popularité croissante d’éléments tels que Ruby on Rails et Spring, vous constatez que l’une des raisons pour lesquelles les développeurs les apprécient autant est le fait qu’il s’agit d’architectures MVC bien établies, programmables au niveau métadonnées. »

Mais en termes d’impact réel, Steve Orr pense que la nouvelle fonctionnalité ADO.NET Data Services a tout ce qu’il faut pour être carrément révolutionnaire. « Elle expose les données d’une manière entièrement nouvelle », explique-t-il. « Et cela change complètement votre manière de programmer. » ADO.NET Data Services est une « combinaison de modèles et de bibliothèques qui permet aux référentiels de données d’être exposés sous forme de service de données flexible », explique Swenson.

Ce service peut alors être consommé par des clients Web au sein d’un Intranet d’entreprise ou sur l’Internet publique. Les données sont exposées aux clients Web en tant que collection de ressources REST et sont adressables avec des URL permettant aux agents d’interagir au moyen de commandes HTTP standard : GET, POST, DELETE, etc. « Souvent, dans les scénarios d’applications actuels les plus intéressants, les données s’exécutent sur un serveur situé quelque part et vous avez besoin d’un service Web pour accéder aux données en question à partir d’un ordinateur client », déclare Ellison-Taylor.

« La nouvelle fonctionnalité ADO.NET Data Services facilite et enrichit l’accès à ces services, ce d’une manière plus conforme à REST. Nous pouvons vous donner un accès direct à ces services Web, et la plate-forme gère les aspects rébarbatifs pour vous. » Le SP1 porte essentiellement sur l’amélioration de la productivité des développeurs, ajoute Ellison-Taylor. « Nous avons assurément travaillé sur certains aspects normaux des Service Packs, à savoir améliorer les performances et répondre aux attentes des clients », dit-il. « Mais le SP1 consiste avant tout à améliorer la productivité des développeurs et à réduire les obstacles menant aux bonnes idées dans le .NET Framework. »
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010