> Tech > Déblocage, blocage et connexion forcée

Déblocage, blocage et connexion forcée

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris sur une file d’attente dans ESM, vous pouvez effectuer plusieurs opérations qui se déroulent au niveau liaison du sous-système de file d’attente d’Exchange. Vous pouvez effectuer ces mêmes opérations avec les classes Exchange_SMTPLink et Exchange_ X400Link. Les deux classes exposent

Déblocage, blocage et connexion forcée

trois méthodes correspondant aux options ESM :

  • La méthode Thaw des classes, qui correspond à l’option Unfreeze dans ESM, active une liaison.
  • La méthode Freeze des classes, qui correspond à l’option Freeze dans ESM, désactive une liaison.
  • La méthode ForceConnection des classes, qui correspond à l’option Force Connections dans ESM, recalcule une route pour la remise immédiate de tous les messages de la liaison, au lieu d’attendre la prochaine connexion planifiée.

Les méthodes Thaw, Freeze et ForceConnection sont simples d’utilisation car elles ne requièrent aucun paramètre. Le script LinkOps.wsf, illustré sur le listing 2, explique comment employer ces méthodes. Comme le montre le bloc de code A, le script fait appel à la fonction TinyErrorHandler et à l’objet SWbem- Locator, lequel permet d’établir les connexions WMI.

Dans la section suivante, LinkOps.wsf déclare les constantes et les variables, comme l’illustre le bloc de code B. Pour utiliser ce script, vous devez personnaliser certaines constantes. Si vous accédez à un serveur Exchange distant, mettez à jour les constantes cUserID et cPassword, lesquelles définissent les informations d’authentification à employer. Si vous exécutez le script en local sur un serveur Exchange, mettez à jour la constante cComputerName, laquelle définit le nom du serveur Exchange accédé. Il n’est pas nécessaire d’actualiser les constantes cUserID et cPassword car l’accès local s’effectue dans le contexte de sécurité de l’utilisateur qui exécute le script.

LinkOps.wsf est configuré pour se connecter à la liaison Messages pending submission. Si vous souhaitez que le script se connecte à une autre liaison, vous devez personnaliser la constante cSMTPLink. Par exemple, si vous souhaitez vous connecter à la liaison Messages awaiting directory lookup, il est nécessaire de remplacer PreSubmissionQueue par PreCatQueue.

Ensuite, le code du bloc C établit la connexion WMI et soumet une requête WQL afin de localiser la liaison spécifiée. Le script énumère alors la collection récupérée par la requête. Comme le montre le code du bloc D, au cours de l’énumération, le script appelle la méthode Freeze. Si vous souhaitez qu’il appelle plutôt la méthode Thaw ou ForceConnection, remplacez le mot Freeze par Thaw ou ForceConnection.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010