> Tech > Découverte de la nouvelle Plateforme Windows Admin Center

Découverte de la nouvelle Plateforme Windows Admin Center

Tech - Par Jean-François Apréa - Publié le 30 juillet 2018
email

Après les consoles MMC, System Center et PowerShell, Microsoft complète sa plateforme d’administration avec Windows Admin Center

Découverte de la nouvelle Plateforme Windows Admin Center
  • Après les consoles MMC et PowerShell, Microsoft modernise l’administration des serveurs avec Windows Admin Center

Arrivée le 12 avril 2018, la nouvelle plateforme d’administration Windows Admin Center a été accueillie de manière très positive tant par les entreprises et leurs équipes IT que par l’industrie.

 

Petit feu de paille ou grand chamboulement chez Microsoft, la question est posée, même si comme à son habitude, le géant américain ne fait pas les choses à moitié et entend bien faire de cette nouvelle plateforme d’administration Windows un succès !

 

Comme à chaque fois que l’éditeur de Redmond engage une nouvelle stratégie, c’est lors de sa conférence Ignite que les signaux importants sont envoyés.

 

C’est ainsi que le projet Honolulu a été présenté en septembre 2017 à Orlando et mis sur le devant de la scène à côté des autres annonces majeures concernant Azure, Azure Stack, Windows 10 et Windows Server 2019, une grande version aussi en préparation pour cet automne et déjà disponible en test depuis plusieurs mois via le programme Windows Insider.

 

  • Administration Windows 100% Web et composants orientés Scénarios

Au commencement, le projet Honolulu consistait à remplacer les outils d’administration existant de Windows Server par une solution exécutée dans un simple navigateur et pour prendre en charge l’édition Nano Server de Windows Server.

Cependant, au fil des retours d’expérience, le projet pris une dimension plus large.  Inspiré de la solution SMT – Server Management Tools initialement disponible sur Azure et depuis retirée, Windows Admin Center est un nouvel ensemble d’outils d’administration modernes basés sur le Web et déployé On-Prem sans aucune dépendance avec Azure ni avec Internet.

 

Au-delà de l’administration de Windows Server, Windows Admin Center prend aussi en charge l’administration de solutions complexes telles que les clusters hyper-convergés Storage Spaces Direct basés sur Windows Server 2016 et prochainement Windows Server 2019.

 

D’autres composants intelligents orientés scénarios arrivent avec Windows Server 2019 comme, par exemple, pour la fonctionnalité Storage Replica (SR) ou aussi les nouveaux services File Server Migration (FSM).

 

Côté sécurité, Windows Admin n’est pas en reste via le support d’Active Directory, d’Azure AD et de fonctionnalités RBAC intégrées (Contrôle d’accès basé sur les rôles).

On notera qu’en termes de navigateurs, Windows Admin Center ne supporte que les versions les plus sécurisées, c’est-à-dire les dernières versions de Microsoft Edge ou Google Chrome, mais pas Internet Explorer dont le support n’est pas planifié.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment contrer les menaces sophistiquées ?

Comment contrer les menaces sophistiquées ?

Votre réseau d'entreprise fait face à de profondes mutations en matière IT, à des comportements utilisateur à risque et à des menaces toujours plus sophistiquées (ransomware, vulnérabilités zero-day, attaques ciblées). Protéger votre réseau devient ainsi plus complexe. Pour faire simple, nous avons segmenté l'univers des menaces en trois profils : les menaces connues, celles qui sont inconnues et celles connues mais non divulguées...

  • Opérationnel en quelques clics et support de Storage Spaces Direct inclus !

Bien que Windows Admin Center puisse être installé sur une simple station d’administration fonctionnant sous Windows 10 1709, une approche plus sécurisée consiste à installer la solution en mode passerelle sous Windows Server 2012 R2, 2016 ou 1709.

 

De cette manière, les tâches et trafics réseaux liés à l’administration sont sécurisés de bout en bout via HTTPS et la plateforme disponible On-Prem peut aussi être publiée en toute sécurité à l’extérieur du réseau de l’entreprise avec le support d’authentifications fortes via AD ou Azure AD.

Windows Admin Center prend en charge les OS clients et serveurs Microsoft, les clusters Hyper-V 2012 R2 et versions ultérieures ainsi que les infrastructures S2D sous Windows Server 2016 aujourd’hui en Technical Preview.

Côté serveurs, Windows Admin Center supporte les versions actuelles de Windows Server 2019, Windows Server 1709, Windows Server 2016 et Windows Server 2012 / R2 (avec le WMF), sachant que Microsoft ne prévoit pas d’inclure le support des OS plus anciens.

 

Il en est de même concernant le support des OS clients où Windows Admin Center prend uniquement en charge Windows 10 dans sa version 1709.

 

  •  Le SDK de Windows Admin Center disponible en Preview

Disponible en même temps que la dernière version des outils d’administration RSAT pour Windows 10 version 1803 (mise à jour d’avril 2018), le SDK pour Windows Admin Center doit permettre aux partenaires de directement intégrer leurs solutions au sein de l’environnement.

Ce kit de développement est disponible librement sur GitHub et est accompagné de nombreux guides pour créer ses propres extensions. Le modèle est moderne et ouvert sur l’extérieur via le support natif des technologies du Web telles que HTML5, CSS, Angular, TypeScript et jQuery. Ainsi, en quelques minutes, on peut commencer à manipuler les différents types d’extensions déjà livrées et créer sa propre extension basique pour jouer avec les dizaines de contrôles et styles d’interface utilisateur déjà proposés.

En plus de tous ces avantages, Microsoft précise que lorsqu’une nouvelle extension est ajoutée les serveurs déclarés peuvent être gérés via PowerShell, WMI ou aussi une interface REST.

Vous l’aurez compris, la plateforme Windows Admin Center est vraiment ouverte et son extensibilité est fondamentale pour l’administration Windows. Tous les composants fournis par Microsoft sont construits comme des extensions et maintenant c’est au tour de l’écosystème d’en faire de même. C’est déjà le cas pour DataOn Storage et sa solution MUST basée sur Storage Spaces Direct et pour Fujitsu pour l’administration de ses serveurs.

Concernant l’ajout et la maintenance des extensions Microsoft, l’éditeur n’est pas en reste. En effet, pour garantir une expérience optimale pour les équipes IT, Microsoft précise que le cycle de mises à jour de la plateforme Windows Admin Center sera mensuel.

C’est ainsi qu’en fonction des usages, les extensions déjà livrées seront améliorées et d’autres seront rendues disponibles au fil de l’eau et gratuitement.

 

  • Vers un nouveau tandem Windows Admin Center et Windows Server Core

Microsoft est aussi très clair quant au positionnement par rapport à System Center, du moins pour le moment. En effet, Windows Admin Center ne remplace ni PowerShell – qu’il utilise totalement via WinRM et WMI, ni les briques System Center qui, elles, travaillent plus en tâche de fond et beaucoup moins pour les « tâches d’administration instantanées » que les équipes IT réalisent tous les jours.

Windows Admin Center trouve donc toute sa place en se positionnant au milieu entre la ligne de commande PowerShell – si puissante, et l’offre System Center, certes payante mais qui apporte aujourd’hui encore une plus-value fonctionnelle.

 

Mais au-delà de ce positionnement qui permet d’y voir plus clair, il semble que d’un point de vue stratégique, Windows Admin Center est l’outil d’administration qui permettra à court terme un déploiement plus large de Windows Server en mode Core.

En effet, Windows Server est aujourd’hui encore presque toujours déployé en mode Expérience utilisateur, c’est-à-dire avec l’interface graphique et les innombrables composants non nécessaires pour une exploitation en tant que serveur d’entreprise.

Avec Windows Admin Center, la configuration et l’administration à distance des serveurs Windows Server – y compris en mode Core (installation minimale) est un jeu d’enfant, notamment via les extensions RDP over HTML5, Remote PowerShell et la gestion complète des rôles et des fonctionnalités.

Jusqu’à aujourd’hui, on peut dire que les équipes IT faisaient le grand écart entre des consoles MMC, PowerShell et parfois aussi les différents produits de la gamme System Center, pas toujours au mieux de leur forme ! Avec Windows Admin Center, ce vide est comblé avec une nouvelle expérience utilisateur très efficace.

  • Bienvenue à Windows Admin Center !

En conclusion, l’arrivée de Windows Admin Center est une très bonne nouvelle pour les administrateurs Windows Server qui attendaient un vrai renouveau de côté des outils d’administration en mode graphique.

Avec un simple browser et à partir de n’importe quel périphérique On-Prem ou à l’extérieur du réseau de l’entreprise, Windows Admin Center va permettre aux équipes IT de gagner en efficacité pour les tâches d’administration quotidiennes, pour les opérations de maintenance, l’analyse des performances et aussi le déploiement et la configuration des rôles et fonctionnalités.

Pour découvrir Windows Admin Center en vidéos, suivez ce lien sur Microsoft Docs.

 

Tech - Par Jean-François Apréa - Publié le 30 juillet 2018