> Tech > Dépannage

Dépannage

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le nouvel environnement d’enregistrement concurrentiel est de plus en plus complexe et donc le dépannage de DNS est un peu plus difficile. Il faut affronter les serveurs de noms racine de premier niveau, les serveurs TLS de second niveau, et les diverses, et parfois vagues, stratégies et procédures de chaque

bureau d’enregistrement.

Heureusement, un certain nombre d’outils sont là pour adoucir l’épreuve. Sachant que la cause la plus courante de défaillance de DNS est une mauvaise configuration des serveurs DNS, la première précaution sera de configurer correctement votre DNS. Deux services Web vous aideront à cet égard.

Le premier est DNSReport.com, un site qui procède à l’examen exhaustif de l’enregistrement, des serveurs délégués et des enregistrements de ressources stockés d’un domaine. Chacun de ses 40 tests et plus donne un avis : passage, avertissement ou défaillance. DNSReport.com décrit en langage clair chaque problème rencontré et recommande les solutions possibles.

Le second, DNSStuff.com, véritable couteau de l’armée suisse des outils de dépannage DNS, basé sur le Xeb. Grâce à lui, vous pouvez examiner l’information « Whois » (qui est qui), suivre la propriété des adresses IP, suivre des traces, effectuer des consultations DNS, et faire des recherches dans des bases de données de spams. Bien que vous puissiez exécuter les mêmes au moyen d’utilitaires de PC, le fait de les exécuter à partir de ce site donne la perspective de l’emplacement distant sur Internet. Souvent, le fait de comparer les résultats des tests menés à l’intérieur de votre réseau à ceux exécutés à l’extérieur, peut révéler la cause d’un problème. (Ces deux outils sont proposés gracieusement et gratuitement par le gourou des réseaux, R. Scott Perry.) Si vous pratiquez beaucoup de dépannage DNS sur un grand nombre de domaines, n’hésitez pas à investir dans une puissante aide au diagnostic DNS desktop. L’un de ces outils est SmartWhois (tamos. com/products/smartwhois) de Tamos Software. Cet utilitaire offre une console de recherche bien conçue et simple à utiliser. Entrez simplement une adresse IP ou un nom de domaine et SmartWhois collecte tout ce que vous pourriez souhaiter connaître à son propos : information DNS, enregistrements de propriété, contacts administratifs, et bien d’autres. SmartWhois envoie un ping à la cible pour déterminer si elle est atteignable et il inclut des plug-ins pour Outlook et IE, afin que vous puissiez exécuter une requête directement à partir de ces applications.

Une fois que votre DNS fonctionne bien, il faut tout faire pour que ça dure. D’où l’utilité d’un outil de supervision de DNS. Pour une supervision simple, vous pouvez utiliser une station d’administration de réseau (Network Management Station) polyvalente comme WhatsUp Gold d’Ipswitch (ipswitch.com) ou Intermapper de Dartware (intermapper. com). Ces deux outils sont capables d’envoyer des pings à vos serveurs de noms, de vérifier le résultat des requêtes, et de déclencher une alarme si le serveur DNS suscite des doutes.

Pour une supervision plus complète, tournez-vous vers DNS Expert Monitor de Men&Mice (menandmice. com). Cet outil analyse en profondeur vos enregistrements DNS, se livre à des mesures continues de disponibilité et de performance, et s’assure que les autres services de sauvegarde, comme le courriel de sauvegarde, répondront présent le moment venu.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010