> Mobilité > Distribution d’applications : un univers en évolution permanente

Distribution d’applications : un univers en évolution permanente

Mobilité - Par Laurent Pétroque - Publié le 18 juin 2015
email

Depuis son apparition en 2003, l’application delivery telle que la définissent les spécialistes de l’industrie des réseaux s’est concentrée sur les performances, la sécurité et la disponibilité des applications.

Distribution d’applications : un univers en évolution permanente

Certes, la façon dont ces trois axes majeurs ont été pris en charge par les contrôleurs de trafic applicatif (ADC) a évolué au cours de cette période, mais l’objectif est resté le même : faire en sorte que les applications soient rapides, sécurisées et disponibles.

Mais cela, c’était avant, car les choses sont en train de changer. Nous vivons dans un nouveau monde centré sur les applications, et les déployer sur Internet ne suffit pas. Qu’elles soient mobiles ou accessibles sur le Web, conçues pour le grand public ou à usage professionnel, ce sont les applications qui permettent aux entreprises de se développer. Elles constituent un indispensable différenciateur de compétitivité et sont la clé de voûte d’un écosystème autour duquel les entreprises prospéreront et disparaîtront.

Et s’il est toujours vrai que les applications doivent être rapides, sécurisées et disponibles, il s’avère qu’elles doivent également être lancées sur le marché et monter en charge de plus en plus rapidement et efficacement, tout en augmentant la productivité. Les activités Informatiques (IT) et Métier (Business) doivent travailler main dans la main pour distribuer les applications tout en répondant – peut-être pour la première fois depuis des années – à des objectifs homogènes. Conséquence, il doit être possible de distribuer les applications sur site ou hors site, dans le Cloud ou à partir d’un datacenter traditionnel. En outre, ces applications peuvent être natives, mobiles ou sur le Web, voire, dans certains cas, déployées « en tant que service » (SaaS), l’objectif étant d’abaisser les coûts d’exploitation de l’informatique et d’augmenter la productivité tout en raccourcissant les délais de mise sur le marché.

Face à un paysage aussi varié, le « réseau » doit évoluer et franchir un nouveau palier pour prendre en charge les applications partout où elles entrent en interaction avec des utilisateurs. Et dans la mesure où une part importante du « réseau » réside au niveau des couches 4-7 des services applicatifs, la distribution des applications doit elle aussi continuer à évoluer.

La distribution d’applications doit saisir l’opportunité qu’offre ce nouvel « univers applicatif » en s’adaptant et en adoptant les paradigmes et les préceptes sur lesquels reposent le Cloud, le développement opérationnel (DevOps), les réseaux définis par logiciel (SDN) et des modèles de sécurité en pleine évolution dans le but de répondre aux objectifs liés à la distribution d’applications rapides, sécurisées et disponibles, provisionnées en quelques minutes au lieu de plusieurs mois, et moyennant des coûts d’exploitation réduits.

Aujourd’hui il ne s’agit plus simplement de modifier des caractéristiques et d’ajouter des services. Désormais, il est nécessaire de changer la façon proprement dite dont les solutions de distribution d’applications sont architecturées, administrées et intégrées – et à terme, l’endroit où elles résident. La prochaine étape de la distribution d’applications doit aborder la question du déploiement de ses services qui s’effectue à présent en quelques minutes au lieu de plusieurs mois, de manière programmable et non plus manuelle. Son modèle d’infrastructure de réseau doit prendre en charge le mode multi-tenants et évoluer des produits matériels vers les plateformes définies par logiciel (SDN). Ses modes de fonctionnement et de disponibilité doivent également évoluer entre les paires haute disponibilité (HA) et le surprovisionnement vers l’élasticité, tout en autorisant les déploiements de Cloud hybrides. Enfin, il convient de séparer l’accès au réseau et la protection des applications, en abandonnant les modèles de sécurité basés sur les adresses IP au profit de la sécurité basée sur les identités.

Les nouvelles exigences en matière de distribution d’applications doivent dépasser le cadre de la simple « livraison » et rendre possible ce monde où les « applications » sont synonymes d’« opportunités ».

Téléchargez gratuitement cette ressource

SMART DSI : La Nouvelle Revue du Décideur IT !

SMART DSI : La Nouvelle Revue du Décideur IT !

Actualités, Chroniques et Dossiers exclusifs pour les Décideurs et Professionnels IT. Vos ressources essentiels pour comprendre les enjeux, évaluer les perspectives et conduire la transformation numérique de l'entreprise. Découvrez en exclusivité une édition complète de la nouvelle revue SMART DSI.

Mobilité - Par Laurent Pétroque - Publié le 18 juin 2015