> Mobilité > Dossier Exchange Server : Exchange 2010 et la haute disponibilité (1/2)

Dossier Exchange Server : Exchange 2010 et la haute disponibilité (1/2)

Mobilité - Par Laurent Teruin - Publié le 26 novembre 2010
email

Quoi de nouveau sur la planète Exchange ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que côté changement Microsoft Exchange 2010 amène un lot de nouveautés qui semblent réellement combler les attentes des entreprises

Archivage, support des disques Sata, réduction des I/O, modèles d’autorisations basés sur des rôles, haute disponibilité, bref, une vraie et belle version qui devrait remporter un véritable succès. Du côté de la haute disponibilité, Exchange 2010 innove et bouleverse ses différents modèles que nous avions l’habitude de mettre en place. Adieu CCR, SCR, LCR, SCC bienvenue aux DAG! (Groupe de disponibilité de bases de données). J’en conviens pour l’instant ce n’est pas très clair, mais nous allons éclaircir tout cela.

Comme vous le savez, les fonctionnalités de haute disponibilité dans l’environnement Exchange 2007 reposaient essentiellement sur une fonctionnalité appelée le « log shipping ». Fonction qui, très succinctement résumée, tirait les journaux de transaction d’un groupe de stockage d’un serveur actif vers un serveur passif, qui, à son tour inspectait et rejouait ces derniers sur une base copiée au préalable. Si le principe reste le même, (mis à part que les journaux sont désormais poussés), au sein d’un « Database availability Group », certains éléments de configuration changent.

Le premier changement provient de l’architecture elle-même qui ne se base plus sur un environnement clusterisé, ou presque. Les membres d’un DAG qui sont en réalité des serveurs de infrastructures Exchange sans être lié à l’évolution des services Windows FCS.

Côté réplication, environnement CCR en raison de l’obligation de conserver au sein d’un groupe de stockage une et une seule base de données. De ce côté-ci, nous allons gagner en simplicité.
Comme vous l’aurez certainement compris, un DAG se compose au maximum de 16 serveurs de boîtes aux lettres qui vont répliquer entre eux leurs bases de données. Ainsi, la base de données
MBX1 sur le serveur EXDAG1 se duplique vers le serveur EXDAG2.

L’intérêt à ce niveau est en fait multiple. Les bases de données seront dupliquées sur plusieurs serveurs faisant partie du DAG permettant d’envisager la mise en place d’un serveur sur un site de PRA. D’autre part, ces configurations rompent avec le schéma traditionnel « Actif passif » car toutes les bases n’ont pas l’obligation d’être actives sur un et un seul serveur. La répartition des charges entre les serveurs, même si elle reste manuelle, sera une réalité.

Côté réseau, la dépendance aux latences réseaux (round trip delay) entre les serveurs a cependant été revue à la hausse et passe d’une limite de 0,5 secondes pour un CCR Exchange 2007 à 250 millisecondes pour un DAG Exchange 2010.  Pour plus d’informations sur les pré-requis de chaque technologie, merci de vous reporter aux liens suivants :

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Mobilité - Par Laurent Teruin - Publié le 26 novembre 2010