> Data > Dossier SQL Server : Utiliser toutes les différentes possibilités de SSMS (1/2)

Dossier SQL Server : Utiliser toutes les différentes possibilités de SSMS (1/2)

Data - Par Jérôme Gabillaud - Publié le 27 janvier 2011
email

Bien évidement tout le monde utilise SQL Server Management Studio (SSMS) mais comme tout outil, on n'utilise que la partie que l'on connaît.

Il n'est pas question dans cet article d'expliquer comme réaliser telle opération d'administration ou bien comment il est possible d'écrire telle requête SQL, mais plutôt comment il possible d'automatiser certains usages ou d'obtenir une présentation plus lisible des informations ou bien encore comment intégrer les jeux d'instructions SQLCMD. L'objectif de cet article est donc de vous présenter quelques aspects méconnus de SSMS non pas pour savoir qu'ils existent mais bien parce qu'ils permettent de gagner du temps et facilitent l'usage de SSMS et donc le travail avec les instances SQL Server. Les quelques points mis en évidence ici ne sont pas limitatifs mais ils ont été choisis pour leur pertinence.

Dossier SQL Server : Utiliser toutes les différentes possibilités de SSMS (1/2)


La première fonctionnalité mise en évidence consiste à personnaliser le modèle de scripts par défaut. En effet, lorsque l’on définit une nouvelle requête depuis SSMS et que l’on souhaite conserver ce script, il est fréquent de vouloir y consigner un certains nombre d’informations, comme la date de création, l’auteur du script, mais également un commentaire présentant l’objectif de ce script. Afin que toutes ces informations soient facilement lisibles et identifiables par tous, il est préférable de toujours conserver le même formalisme de présentation.

Pour assurer cela, rien ne remplace les modèles de scripts. Un certain nombre de modèles prédéfinis est accessible depuis l’explorateur de modèles (menu Affichages- Explorateur de modèles ou Ctrl+Alt+T). Bien qu’il soit possible d’ajouter son propre modèle directement dans C:\Program Files\Microsoft SQL Server\100\Tools\Binn\VSShell\Common7\IDE\SqlWork bench ProjectItems\Sql cela ne donne pas satisfaction car le processus n’est pas automatique. La solution passe donc bien par un modèle de script enregistré dans ce même dossier mais sous le nom Sqlfile.sql. Ainsi nommé, il sera chargé de façon automatique lors de chaque nouvelle création de requête.

Une fois le script chargé, il ne reste plus qu’à valoriser les paramètres soit en utilisant le raccourci clavier Ctrl+Alt+M soit par le menu Requête – Spécifier les valeurs des paramètres du modèle.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide Atlassian Data Center

Le Guide Atlassian Data Center

Face aux nombre croissants d’utilisateurs qui accèdent à vos apps, le Guide Atlassian Data Center présente les meilleures pratiques et solution d'évolutivité, de sécurité et de conformité en vous appuyant sur les normes du secteur et les logiciels présents dans votre stack technique, ce Guide Ultime répond à vos principales préoccupations pour assurer la conformité et surveiller tous les problèmes de sécurité potentiels de vos environnements applicatifs d’entreprise.

Data - Par Jérôme Gabillaud - Publié le 27 janvier 2011