> Tech > En conclusion

En conclusion

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

La mise en place d'un AGL constitue un projet en soi, sinon d'entreprise, au moins à  l'échelle du Service Informatique tout entier. Dans une société dont les programmeurs ont une forte culture RPG, la mise en place d'un AGL constitue un choc culturel important. Une direction qui penserait pouvoir imposer

En conclusion

l’utilisation d’un AGL en négligeant cet impact risque fort d’aller “ dans le mur ”. Les programmeurs trouveront toutes les raisons possibles et imaginables pour faire échouer le projet (trop de bugs, inadéquation de l’AGL aux besoins, etc…). Chez mon premier employeur, le choix de l’outil AGL utilisé n’était pas celui de la Direction, mais celui des équipes de développement, qui souhaitaient disposer d’un outil de développement performant, compte tenu des délais souvent très serrés que leur imposaient les utilisateurs. Certains des analystes programmeurs et chefs de projet en place avaient une forte culture RPG, mais n’ont eu aucun mal à  utiliser l’outil. Une deuxième cause d’échec peut aussi provenir de décideurs qui penseraient à  tort pouvoir faire des économies sur la formation. Le risque est grand dans ce cas, de voir les programmeurs écrire leurs programmes L4G comme ils écrivaient leur programmes RPG, sans utiliser toutes les ressources de l’outil, comme les macro-instructions, les règles de gestion, les fonctions, etc… Le retour sur investissement risque, dans ce cas, d’être long à  se manifester.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010