> Tech > Exigences MAPI et taille des bases de données

Exigences MAPI et taille des bases de données

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous pouvez déplacer une boîte aux lettres vers n’importe quel serveur de votre organisation Exchange, mais deux conditions préalables doivent être remplies. D’une part, vous devez disposer d’une connectivité suffisante entre les serveurs source et cible afin d’exploiter les appels de procédure à distance (RPC) MAPI (Messaging API) utilisés par

Exigences MAPI et taille des bases de données

Exchange pour transférer le contenu de la boîte aux lettres. D’autre part, l’espace de stockage du serveur de destination doit être suffisant pour accepter le transfert. La version de MAPI présente sur chaque serveur Exchange est différente de la version client utilisée par les produits tels qu’Outlook. Ces incompatibilités de version MAPI expliquent entre autres pourquoi Microsoft déconseille d’installer Outlook sur un serveur Exchange. Ce dernier a toujours employé la version serveur de l’API de messagerie pour les tâches d’administration et, même si les protocoles Internet tels que SMTP et LDAP gagnent en popularité pour les communications entre serveurs, Exchange continue d’employer les appels RPC MAPI pour certaines opérations administratives telles que le déplacement de boîtes aux lettres.

Le fonctionnement des appels RPC MAPI n’est pas optimal sur des connexions étendues à latence élevée ou à faible bande passante, d’où l’importance de sélectionner un serveur cible vers lequel Exchange pourra transférer beaucoup de données dans des délais relativement rapides. Même le transfert d’une boîte aux lettres de 100 Mo sur une liaison à bas débit peut prendre du temps, alors que les tailles moyennes des boîtes aux lettres ne cessent d’augmenter. Le nombre d’éléments présents dans une boîte aux lettres peut aussi affecter la durée du transfert car le déplacement d’un petit ensemble d’éléments volumineux nécessitera moins d’effort de la part d’Exchange que le transfert d’un nombre important de petits éléments. Les connexions rapides diminuent les risques d’expiration de délai d’appels RPC, un problème susceptible d’entraîner la perte de données et l’interruption par Exchange du transfert des boîtes aux lettres.

Ces opérations de déplacement ne réduisent pas la taille des bases de données de banque sur le serveur source, mais il est probable que la base de données du serveur cible sera plus volumineuse. Cette croissance dépend de la taille des boîtes aux lettres déplacées et de la quantité d’espace vide (à savoir, les pages de base de données inutilisées) dans la base de données cible. Le seul moyen de réduire la taille d’une base de données source après un transfert de boîtes aux lettres consiste à la reconstruire en mode hors connexion au moyen de l’utilitaire Eseutil. Toutefois, l’utilité réelle de cette approche n’est pas forcément démontrée, à moins d’être certain de récupérer plusieurs giga-octets d’espace. Notez également que le déplacement de boîtes aux lettres échouera si le serveur cible exécute Exchange Server Edition Standard et si le transfert provoque un dépassement de la limite de 16 Go imposée par cette édition à la taille de la banque de boîtes aux lettres unique du serveur. Microsoft envisage de rehausser cette valeur dans Exchange 2003 SP2, mais il vous faudra toujours vous accommoder de la nouvelle limite définie.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010