> Tech > Extension des partitions du disque

Extension des partitions du disque

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Une fonction peu connue de Windows 2000 est sa capacité de contraindre la procédure d'installation à  étendre automatiquement la partition sur laquelle on installe l'OS. Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante pour les OEM et les départements informatiques qui veulent créer une petite partition du disque système, pour ultérieurement lancer Setup

et augmenter la taille de la partition.

Pour étendre une partition, la procédure d’installation utilise le paramètre ExtendOEMPartition
dans le fichier de réponse au démarrage de l’installation automatique. Ce paramètre
ne marche qu’avec des partitions NTFS, et l’on peut l’utiliser dans un fichier
réponses pour une installation automatique standard ou un fichier réponse automatique
utilisé pour une installation avec Sysprep. Le paramètre ExtendOEMPartition utilise
le format :



ExtendOemPartition = 0 | 1 | Added_size



où 0 correspond pour Setup à  ne pas étendre la partition, 1 à  l’extention de la
partition jusqu’à  la totalité du disque dur, et Added_size à  l’extention de la
partition d’un nombre précis de megabytes.

ExtendOEMPartition ne marche uniquement que sur la partition active du système
et pas sur d’autres partitions du même disque dur ou d’autres disques durs dans
le système. En outre, quand on utilise ExtendOEMPartition = 1, l’installation
étend la partition à  tout l’espace restant sur le disque dur, mais garde le dernier
cylindre blanc afin d’avoir l’option de convertir par la suite le disque de base
en un disque dynamique. Si l’on utilise ExtendOEMPartition pendant une installation
automatique sur une partition FAT, il faut d’abord convertir la partition au format
NTFS en spécifiant FileSystem = ConvertNTFS dans la section [Unattended] du fichier
de réponse.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010