> Tech > Fermeture des écoutilles

Fermeture des écoutilles

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour l’instant, il est encore trop tôt, mais les développeurs doivent déjà se poser la question suivante : Existe-t-il un moyen de devancer la courbe de Midori ? Peuvent-ils et doivent- ils commencer dès maintenant à modifier l’architecture de leurs applications afin qu’elles puissent fonctionner sur un système

Fermeture des écoutilles

d’exploitation distribué tel que Midori ? Avant que Microsoft passe à Midori, quelques autres produits donneront sûrement aux développeurs extérieurs plus d’indices sur les futures orientations de Redmond, si tant est que ces produits voient le jour.

Le projet « RedHawk » de la Developer Division, et son pendant Windows, « MinSafe », visent à explorer les ramifications du remplacement de certains composants de base de Windows par du code .NET-ifié géré. En d’autres termes, à quoi ressemblerait Windows si Win32 et UserGDI laissaient la place à des bibliothèques de classes gérées et à un CRL (Common Language Runtime) relooké ?

Il est indéniable que RedHawk/MinSafe et Midori, s’ils voient le jour, provoqueront un sérieux bouleversement, d’après Michael Cherry, analyste chez Directions on Microsoft, un cabinet indépendant établi à Kirland, dans l’État de Washington. « Avec les connaissances actuelles et les modifications apportées depuis la conception du CLR et du .NET Framework, ils peuvent construire un CLR amélioré, à la fois plus compact, plus rapide et différent. Mais qu’allez-vous dire aux personnes qui ont adopté la version que vous aviez vantée comme la meilleure depuis le pain en tranches il y a de cela quelques années ? » s’interroge Cherry.

« N’oubliez pas qu’il est coûteux pour les développeurs de passer de leur mode actuel d’écriture des applications à la nouvelle voie proposée, en particulier s’ils doivent conserver en parallèle un ensemble de programmes pour l’ancienne plate-forme et la nouvelle application destinée à la nouvelle plate-forme. » Comme avec Midori, il n’y a eu aucune fuite concernant les délais de livraison de RedHawk ou MinSafe, et Microsoft n’effectuera aucun commentaire à propos de ce projet.

Néanmoins, les développeurs doivent rester à l’affût pour en savoir plus sur ces sujets s’ils veulent avoir une meilleure idée de ce que réservera Midori. « La première chose que les développeurs peuvent faire est de rester attentif », indique Kate Gregory.
Lisez les comptes rendus aux conjectures les plus osées. Même s’ils peuvent ne pas décrire quelque chose qui sera commercialisé, ils vous diront quoi surveiller. Visitez la Professional Developers Conference de Microsoft en octobre.

Lisez le bloc de l’expert super intelligent que vous admirez, même s’il passe d’un projet à l’autre. Je pense à des personnes telles que Adam Nathan et John Lam. « Il y a fort à parier que vous serez averti à l’avance si vous devez changer quoi que ce soit à vos habitudes. Il est également probable que, au moment où le nouveau système d’exploitation ou la nouvelle infrastructure bouleversera tout, vous serez capable d’y faire face, à condition d’être attentif », dit-elle en guise de conclusion.

Avec des changements aussi profonds que ceux attendus avec RedHawk et Midori, « les développeurs doivent faire entendre leur voix afin d’atténuer leurs difficultés », indique John Obeto, PDG et directeur des technologies (et blogueur à l’adresse www.absolute.vista.com) de Logikworx, un fournisseur de solutions de sécurité, de systèmes et de services gérés établi à Marina del Rey, Californie. « Souvenez-vous qu’une fois le système d’exploitation dans le commerce, il n’est plus possible de faire marche arrière. Il doit juste fonctionner correctement et le meilleur moyen d’y pourvoir est de s’assurer que les développeurs peuvent travailler efficacement et rapidement, sans oublier de manière rentable. »

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010