> Tech > Fichier de configuration Smb.conf

Fichier de configuration Smb.conf

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Pour indiquer à  smbmount le serveur WINS, il faut créer un fichier ASCII baptisé smb.conf. Linux stocke généralement ce fichier dans le répertoire /etc/. Certaines implémentations de Linux modifient l'emplacement de ce stockage. Par exemple, j'ai vérifié tout ce que contient cet article sur des systèmes sous Red Hat Linux

6.1, Slackware Linux 7.0 de Linux Mafia, OpenLinux 2.3 de Caldera System et Corel
LINUX. Pour une raison inconnue, une cinquième version de distribution, SuSE Linux
6.3, n’a pas ou activer la carte Ethernet. Je n’ai donc pas pu tester cette version.
Red Hat Linux et Slackware ont installé smb.conf dans /etc/, OpenLinux dans /etc/samba.d/
et Corel LINUX le met dans /etc/samba. Red Hat Linux et Corel LINUX installent
un fichier smb.conf de base lorsque l’on charge la version de distribution sur
le système ; ce n’est pas le cas de Slackware et ‘OpenLinux qui installent à  la
place unfichier nommé smb.conf.sample que l’on modifie et renomme en smb.conf.

Le fichier smb.conf n’a besoin de comporter que deux lignes :

[global]

wins server = adresse ip

Du fait que smbmount lit smb.conf chaque fois que l’on invoque la commande, il
n’est pasnécessaire de redémarrer les services ou de redémarrer l’ordinateur.

Si l’adresse IP du serveur WINS local de \\charlie est 200.200.100.50, on peut
mettre les lignes suivantes dans le fichier smb.conf du PC sous Linux, probablement

dans /etc/ :

[global]

wins server = 200.200.100.50

Ensuite, pour se connecter, on tape la commande suivante :

smbmount //charlie/data /monpatagent -U mark%requin

Si l’on n’est pas à  l’aise avec vi, l’éditeur de texte de Linux, pour créer smb.conf,
on peut le faire avec l’un des éditeurs graphiques livrés avec Linux ou bien utiliser
une des variantes d’un vieux truc DIS. D’abord, tapez :

cp /dev/tty /etc/smb.conf

et appuyez sur Entrée. Cette commande indique à  Linux de copier les données que
vous saisissez au clavier dans un fichier nommé /etc/smb.conf. Une foiswue cette
commande est passée, tout ce que vous taperez sera enregistré dans /etc/smb.conf
; Linux n’essaye pas d’interpréter ce que vous tapez. Pour dire à  Linux que vous
avez terminé appuyez sur Ctrl + D. Même si l’on peut éditer une erreur dans une
des lignes lorsque l’on utilise ce truc, il constitue une technique douteuse mais
efficace pour créer un nouveau fichier.

Pour voir le fichier créé, tapez :

cat /etc/smb.conf

(La commande cat est le pendant sous Linux de la commande Type.) Il n’est pas
nécessaire de créer smb.conf si l’on utilise Corel LINUX. Si le système Corel
obtient l’information IP d’un serveur DHCP, Corel LINUX met automatiquement l’adresse
du serveur WINS dans smb.conf.

Lorsque l’on en a terminé avec le partage, pour se déconnecter, on utilise la
commande smbumount en précisant le partage. Dans notre exemple, on utiliserait
la commande avec la syntaxe suivante :

smbumount /monpartageNT

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010