> Mobilité > Gérer Exchange 2003 avec WMI [1ère partie]

Gérer Exchange 2003 avec WMI [1ère partie]

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Alain Lissoir - Mis en ligne le 04/10/2005 - Publié en Septembre 2004

Comme la plupart des produits Windows apparus en 2003, Exchange Server 2003 accroît sa manageabilité grâce à  WMI (Windows Management Instrumentation). Comme le montre le tableau Web 1 (www.itpro.fr Club abonnés), Exchange 2000 Server a été la première release dans laquelle Microsoft a mis en oeuvre les interfaces WMI pour Exchange. La release originale offrait trois providers WMI : ExchangeRoutingTableProvider, ExchangeQueueProvider et ExchangeClusterProvider. Tous trois sont désormais disponibles à  partir du namespace Root\CIMV2\Applications\ Exchange. Par la suite, Microsoft a présenté Exchange 2000 Service Pack 2 (SP2), qui introduisait deux nouveaux providers WMI dans le namespace Root\ MicrosoftExchangeV2 : ExchangeDsAccessProvider et ExchangeMessageTrackingProvider.

Les cinq providers dans Exchange
2000 SP2 et les cinq providers dans
Exchange 2003 présentent peu de différences
entre eux. Le seul changement
notable est que Microsoft a mis à  jour la
classe Exchange_MessageTrackinEntry
du ExchangeMessageTrackingProvider
en ajoutant des valeurs à  la propriété
EntryType de la classe. Pour voir la documentation
sur les valeurs possibles de la
propriété EntryType, allez au site Web
MSDN (Microsoft Developer Network) à  http://msdn.microsoft.com/library/enus/
e2k3/e2k3/_wmiref_pr_exchange_messagetrackingentryentrytype.asp.
En plus des cinq providers WMI que l’on trouve dans Exchange 2000 SP2,
Exchange 2003 offre cinq nouveaux providers WMI dans le namespace
Root\MicrosoftExchangeV2 : ExchangeFolderTreeProvider, ExchangeMapiTable-
Provider, ExchangePublicFolderProvider, ExchangeQueue2Provider et
ExchangeServerProvider. Par conséquent, avec Exchange 2003, on installe un total
de 10 providers WMI, supportant plus de 20 classes WMI dans diverses zones de
management d’Exchange 2003.
Tout consommateur WMI (c’est-à -dire, toute application qui peut accéder aux
données WMI et les utiliser) peut utiliser les classes WMI que l’installation
Exchange 2003 ajoute au référentiel CIM (Common Information Model). Par
conséquent, un script WSH (Windows Script Host), un provider de consommateur d’événement WMI (consommateur
d’événement permanent SMTP, par
exemple) ou un logiciel de gestion
d’entreprise (HP OpenView Operations
for Windows, par exemple) peut
agir comme un consommateur WMI.
Voyons comment utiliser les scripts
WSH pour atteindre et utiliser l’information
de management de WMI
Exchange 2003. Je ne parle que des
nouveaux providers qu’Exchange 2003
ajoute. Je ne parlerai pas des cinq fournisseurs
WMI Exchange d’origine
parce qu’ils sont bien documentés. Si
vous voulez plus de détails, voir l’article
Microsoft « Automating Exchange
2000 Management with Windows
Script Host » (http://www. microsoft.
com/technet/prodtechnol/exchange/
exchange2000/maintain/featusability/
ex2kwsh.asp?frame=true). Pour la
même raison, je ne couvrirai pas les
principes de base de WMI. Si vous ne
connaissez pas bien WMI, consultez
les références à  http://msdn.microsoft.
com/library/en-us/wmisdk/wmi/
further_information.asp.
Cinq nouveau providers d’Exchange
2003 supportent 15 nouvelles
classes WMI. Ces providers et leurs
classes entrent dans les catégories suivantes
:

  • Gestion du serveur Exchange
  • Gestion du logon Exchange
  • Boîte à  lettres Exchange
  • Dossiers publics et gestion de l’arborescence
    des dossiers Exchange

  • Gestion des files d’attente Exchange
    SMTP et X400

Comme ces catégories couvrent un
vaste domaine, je divise cet article en
trois parties. Je couvrirai les trois premières
catégories dans la première
partie, la quatrième dans la deuxième
partie, et la cinquième dans la troisième
partie.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010