> Mobilité > Gérer Exchange 2003 avec WMI, 3eme partie

Gérer Exchange 2003 avec WMI, 3eme partie

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Alain Lissoir - Mis en ligne le 06/01/06- Publié en Novembre 2004

Dans Exchange Server 2003, Microsoft a étendu les possibilités de WMI (Windows Management Instrumentation) en incluant cinq nouveaux fournisseurs (« provider ») et 15 nouvelles classes WMI. Les articles « Gérer Exchange 2003 avec WMI, 1ère partie » et « Gérer Exchange 2003 avec WMI, 2ème partie » (http://www. itpro.fr, Club abonnés) abordaient l’utilisation de ces nouveaux fournisseurs et nouvelles classes pour gérer les serveurs Exchange, les ouvertures de session, les boîtes aux lettres et les dossiers publics. Dans cet article, je terminerai le tour d’horizon des nouvelles fonctionnalités de WMI en exposant la manière de les utiliser pour gérer les files d’attente et liaisons Exchange.Dans la mesure où l’ensemble des messages échangés par les utilisateurs transitent par les files d’attente et les liaisons d’un système Exchange, la surveillance de ces éléments et la modification de leur état constituent des tâches essentielles. Exchange 2000 Server vous permet d’effectuer certaines activités de surveillance, mais dans Exchange 2003, Microsoft a apporté quelques améliorations importantes en la matière.

Exchange 2003 propose un nouveau fournisseur de file d’attente WMI intitulé ExchangeQueue2Provider dans l’espace de nommage Root\MicrosoftExchangeV2. Ce fournisseur ne remplace pas, mais complète plutôt le fournisseur de file d’attente d’Exchange 2000 Exchange- QueueProvider, qui est situé dans l’espace de nommage Root\CIMV2\ Applications\Exchange. Les deux fournisseurs prennent en charge un ensemble de classes, décrites au tableau Web 1 (http://www.itpro.fr, Club abonnés). La suite de cet article met l’accent sur les nouvelles classes de file d’attente disponibles dans Exchange 2003. Pour obtenir des informations supplémentaires sur les classes de file d’attente WMI dans Exchange 2000, consultez l’article Microsoft « Automating Exchange 2000 Management with Windows Script Host » (http://www.microsoft.com/technet/treeview/default.asp? url=/technet/prodtechnol/exchange/exchange2000/ maintain/featusability/ex2kwsh.asp?frame=true).

Avec les classes prises en charge par le fournisseur ExchangeQueue2Provider, vous pouvez employer des scripts afin de récupérer des informations sur les files d’attente et liaisons, et effectuer certaines tâches de gestion, telles que le déblocage, le blocage et la connexion forcée de liaisons ; l’activation et la désactivation de l’ensemble du trafic SMTP sortant ; la gestion des courriers électroniques ; et la surveillance de l’actualisation du cache. Avant d’aborder l’utilisation de ces scripts, il est nécessaire de comprendre la différence essentielle entre les files d’attente et les liaisons.

Lorsque vous installez Exchange 2003, le programme d’installation crée un ensemble de files d’attente et les liaisons par défaut. Dans une topologie de messagerie, les files d’attente font référence aux destinations finales des messages, alors que les liaisons établissent la connectivité aux noeuds SMTP adjacents. Les files d’attente reposent sur les domaines DNS, alors que les liaisons reflètent les connexions TCP/IP servant à router les courriers. Lorsque vous envoyez un message, Exchange le place dans les files d’attente des domaines de tous les destinataires ciblés. Par exemple, si vous envoyez un message aux utilisateurs des domaines hp.com, compaq.com et digital.com, Exchange placera le message en question dans trois files d’attente intitulées respectivement hp.com, compaq.com et digital. com.

Dans le scénario le plus simple, trois liaisons sortantes peuvent correspondre à chacune des files d’attente. Toutefois, ce scénario ne reflète pas nécessairement la réalité. Si un domaine comporte plusieurs enregistrements MX DNS, Exchange pourra utiliser plusieurs liaisons par file d’attente. De même, si les enregistrements MX DNS des domaines contiennent les mêmes valeurs (par ex., hp.com, compaq.com et digital.com pointent tous vers le serveur smtp.hp.com), les files d’attente peuvent partager la même liaison.

WMI établit une distinction très claire entre les files d’attente et les liaisons. Il comporte des classes pour la gestion des liaisons et files d’attente SMTP (à savoir, Exchange_ SMTPQueue et Exchange_SMTPLink) et des liaisons et files d’attente X400 (à savoir, Exchange_X400Queue et Exchange_X400Link). Comme Exchange gère à la fois les messages SMTP et X400, WMI comporte également des classes pour leur gestion (à savoir, Exchange_Queued- SMTPMessage et Exchange_QueuedX400Message). Les serveurs virtuels gèrent les files d’attente, les liaisons et les messages, de sorte que WMI possède des classes qui prennent en charge les serveurs virtuels SMTP et X400 (à savoir, Exchange_QueueSMTPVirtualServer et Exchange_Queue-X400VirtualServer). Enfin, WMI inclut la classe Echange_QueueCacheReload- Event, laquelle fournit des informations concernant la dernière actualisation du cache du fournisseur ExchangeQueue2- Provider.

Maintenant que vous connaissez la différence entre les files d’attente et les liaisons, examinons rapidement comment vous pouvez employer ces neuf nouvelles classes WMI dans les scripts. Commençons par la tâche la plus simple et voyons comment récupérer des informations de file d’attente et de liaison.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010