> Tech > Gérer Global Mirror et Metro Mirror

Gérer Global Mirror et Metro Mirror

Tech - Par iTPro - Publié le 30 avril 2012
email

Pour gérer Global Mirror ou Metro Mirror, il vous faudra du logiciel. Si vous êtes en pré-V6R1, votre seule possibilité en la matière est le kit Copy Services for System i.

Gérer Global Mirror et Metro Mirror

Vous disposez ainsi d’un ensemble d’outils basés sur IBM i pour gérer la relation miroir (aussi appelée Peer to Peer Remote Copy, ou PPRC). La plupart des commandes sont envoyées au système de stockage lui-même, via la Disk System Command-Line Interface (DS CLI). En réalité, elles vont dans l’unité qui contrôle le système disque — la Storage Hardware Management Console, ou SHMC (comme ce sigle est parfois simplifié en « HMC, » ne le confondez pas avec le Power HMC qui régit toute une machine IBM i).

Pour faciliter le basculement à des fins de haute disponibilité ou de reprise après sinistre, vous pouvez envisager les adresses IP virtuelles (virtual IP addresses, VIPA). Une VIPA vous permettra d’avoir une adresse IP unique qui peut pointer soit vers le système de production, soit vers le système de reprise après sinistre/HA. Bien qu’elle ne soit pas réservée à la réplication matérielle, la facilité du basculement avec une solution miroir utilisant le stockage externe  peut vous permettre de passer d’un système à un autre plus souvent que vous ne le feriez avec la réplication logicielle.

Bien que vous puissiez remplacer un produit de réplication logicielle fondé sur la journalisation avec Metro Mirror ou Global Mirror, cela ne vous dispense pas de la journalisation. En fait, il devient essentiel de journaliser tous les fichiers critiques sur votre système, car l’IBM i utilisera le contenu de ces journaux pour réduire le temps de reprise lors d’un basculement du système de production à un système de reprise après sinistre. Vous n’aurez peut-être plus besoin d’archiver vos récepteurs de journaux (bien que, si vous les utilisez pour l’audit, vous le ferez encore), mais vous pourriez même vouloir augmenter le nombre de fichiers journalisés plutôt que de songer à éliminer la journalisation.

Si vous pratiquez la journalisation à distance, il vaudra peut-être mieux passer à la journalisation locale, car à quoi sert d’envoyer le journal à un système à distance dans le contexte d’une réplication matérielle (et il vous faudra de toute façon trouver un système, car il est très probable que celui de reprise après sinistre ne sera pas disponible quand la production aura repris).

Un autre avantage de la V6R1 est un produit programme sous licence facultatif qui gère la réplication avec le stockage externe : IBM PowerHA for IBM i (aussi appelé IBM System i High Availability Solutions Manager for V6R1—5761-HAS). PowerHA vous donnera une interface plus facile et des fonctions plus riches que le kit Copy Services. (Pour plus d’informations sur PowerHA, voir « The i Doesn’t Get More Available than This . » article ID 62501). Ce produit est concentré sur les IASP, ce qui nous amène à la décision suivante.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 30 avril 2012