> Tech > Gérer vos job logs

Gérer vos job logs

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Il faut nettoyer rapidement les job logs, en suspens et spoulés, pour les empêcher de consommer trop d’espace et pour libérer des structures de jobs internes. La commande Display Job Tables (DSPJOBTBL) montre le nombre de job logs en suspens sur votre système (figure 3). DSPJOBTBL affiche aussi le nombre

Gérer vos job logs

de structures de jobs qu’utilisent les jobs terminés avec des job logs spoulés.

Pour réduire le nombre de job logs en suspens sur votre système, vous avez le choix entre plusieurs méthodes. La nouvelle commande Work with Job Logs (WRKJOBLOG) est un moyen interactif facile pour trouver les job logs en suspens. Utilisez cet affichage pour rechercher des job logs spécifiques afficher et supprimer des job logs, et travailler avec le job (ou les autres fichiers spoulés associés au job). La commande WRKJOBLOG fonctionne aussi avec des job logs spoulés, y compris ceux qui ont été détachés.

Les Cleanup Tasks de Operational Assistant peuvent automatiquement nettoyer les job logs en suspens. Pour aller au menu Cleanup Tasks, tapez Go Cleanup sur la ligne de commande ou utilisez la commande Change Cleanup (CHG-CLN) pour définir les options de nettoyage, y compris le nombre de jours pendant lesquels le système garde les job logs et autres sorties de système (paramètre SYSPRT). La tâche de nettoyage (cleanup task) supprime tous les job logs en suspens et la sortie spoulée, plus anciens que le nombre de jours spécifiés, des files d’attente de sortie QEZJOBLOG et QEZDEBUG.

 Vous pouvez aussi utiliser la nouvelle API Remove Pending Job Log (QWTRMVJL) pour purger les job logs en suspens. QWTRMVJL supprime les job logs en suspens pour un job spécifique, par nom de job ou par nom d’utilisateur ; ou elle peut aussi supprimer tous les jobs sur le système. La figure 4 montre un exemple de programme CL appelé Remove Pending Job Logs (RMVPNDJOB), et la figure 5 montre l’interface de commande servant à appeler RMVPNDJOB (vous pouvez télécharger le code correspondant à iSeriesNetwork.com/code). Un opérateur système peut utiliser librement cette commande bien pratique, ou vous pouvez l’insérer dans vos propres programmes de nettoyage ou dans votre planificateur de jobs pour l’exécuter à intervalles réguliers (voir la commande Work with Job Schedule Entries – WRKJOBSCDE – pour planifier un job).

Assurez-vous la maîtrise des job logs de votre système avant qu’ils ne commencent à le contrôler eux-mêmes. N’attendez pas que des problèmes de contention se manifestent : quand un sous-système doit se terminer immédiatement et que beaucoup de jobs essaient d’écrire leurs propres job logs. Et n’attendez pas non plus que votre système épuise les structures de jobs ou l’espace disque avant de commencer à planifier votre gestion de la production des job logs. Job log server et le nouvel attribut job log output de la V5R4 offrent davantage de choix pour produire et gérer les job logs. Pratiquée de manière proactive, la gestion des job logs permet au système de fonctionner sans heurts et efficacement.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010