> Tech > Une gestion de la virtualisation améliorée

Une gestion de la virtualisation améliorée

Tech - Par iTPro - Publié le 13 septembre 2012
email

Bien que la virtualisation de votre Power System puisse être gérée directement au moyen de la HMC (Hardware Management Console), il existe quelques fonctions dans IBM Systems Director VMControl qui méritent le label « gestion de la virtualisation améliorée ».

Une gestion de la virtualisation améliorée

Voici un aperçu de ce que vous pouvez faire.

Vous pouvez ouvrir IBM Systems Director et visualiser « Virtual Servers and Hosts » (figure 2). Vous pouvez voir tous vos serveurs virtuels Power Systems et IBM i, en plus de vos serveurs virtuels AIX et des hôtes et serveurs virtuels VMware de vos collègues. Des mesures en temps réel figurent dans les colonnes et vous montrent quelle quantité de traitement du serveur physique est utilisée ainsi que l’emploi de ce qui a été alloué à chaque serveur virtuel. Apparaissent aussi les processeurs et les valeurs mémoire alloués, pour voir facilement quel hôte n’est pas plein.

Vous pouvez ajouter des charges de travail à un hôte Power System en faisant un clic droit et en sélectionnant Create Virtual Server, ce qui vous permet de créer un serveur virtuel vide et de le tenir prêt pour installer votre OS IBM i. Tous les systèmes d’exploitation invités peuvent être supervisés avec un agent IBM Systems Director : c’est une grande tranquillité d’esprit, car vous savez que si l’un des systèmes d’exploitation dépasse le seuil, vous en serez informé. Enfin, pour Power Systems, VMware et Xen, vous avez la possibilité de relocaliser à partir de l’UI, de la ligne de commande, ou par des plans d’automatisation. Cela vous permet de surveiller le matériel ou les systèmes d’exploitation, puis, au signal d’un déclencheur, relocaliser un serveur virtuel actif d’un serveur physique sur un autre. La tâche Relocate utilise la fonction de mobilité de Power Systems pour la relocalisation des serveurs virtuels AIX/Linux et VMotion dans Virtual Center de VMware pour la relocalisation des serveurs virtuels ESX.

Pour vos besoins z/VM, vous disposez désormais du cycle de vie complet. Parmi les nouvelles possibilités, on trouve un wizard Deploy qui vous permet de déployer un serveur virtuel vide. Bien que ce dernier soit optimisé pour le déploiement d’appliances virtuelles complètes (section suivante), certains clients nous ont dit que parfois il faut un serveur virtuel vide avec une configuration plus complexe. Cette option « deploy empty virtual server » vous permet de personnaliser le genre de serveur virtuel que vous voulez sur z/VM avant d’installer un système d’exploitation Linux for z. Ou, si vous préférez, vous pouvez prendre nos valeurs par défaut puis modifier ultérieurement le serveur virtuel ou le supprimer purement et simplement à la fin du travail.

Toute cette gestion de la virtualisation améliorée fournie par IBM Systems Director VMControl est gratuite.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 13 septembre 2012